Le cinéma, vraie manne économique ?

 |   |  317  mots
C'est le sujet du Breakfast organisé le 13 mars par l'agence de communication marseillaise Encorenous qui braque les projecteurs sur un pan de l'économie régionale.

Plus Belle La Vie, le Festival de Cannes, Transporteur, No Limit... PACA joue plutôt bien les décors de cinéma, de séries et de manifestations d'envergure internationales. "Marseille-Provence, terre de tournage" est le sujet du Breakfast organisé ce vendredi 13 mars par l'agence de communication Encorenous. L'occasion de faire un point chiffré sur un secteur de l'économie régionale qui voit les intérêts nationaux et internationaux converger vers lui.

Accueil structuré

Avec 13 commissions du film et un bureau d'accueil dédié au soutien logistique des tournages, PACA est suffisamment structurée semble-t-il pour favoriser la concrétisation des projets ayant choisi de poser caméras et projecteurs sur la Canebière ou au pays des cigales. Selon la Région - représentée à ce Breakfast par Chantal Fisher, chef de service cinéma et audiovisuel - 90 projets sont soutenus annuellement pour un montant de 3,5 M€. Parmi les autres intervenants, sont programmés, entre autres, Serena Zouaghi, conseillère Mission cinéma et audiovisuel à la Ville de Marseille, Olivier Marchetti, président de Provence Studio, la structure née en 2013 et qui propose 26 000 m2 de locaux ou encore Sabrina Roubache, productrice Gurkin Production qui travaille notamment avec le scénariste de la série Netflix, "À Marseille".

L'avenir, la web série ?

Et si l'avenir de la production, c'était la web serie ? Elle fait, en tout cas, partie de l'avenir du cinéma. C'est tout au moins ce que tente à prouver le succès du Marseille Webfest, un festival qui déniche et récompense chaque année les meilleures web séries. Un événement reconnu, cinq ans après sa création seulement, et qui contribue à attirer les tournages dans la région affirme son président Jean-Michel Albert. De quoi permettre à PACA de demeurer la seconde terre de tournages après Paris.

Laurence BOTTERO
Crédit photo : Michel Brussol

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :