Comment la CDC accompagne les transitions

 |   |  697  mots
(Crédits : : Schneider Electric)
De la smart city aux projets structurants pour le territoire, la Caisse des Dépôts veut apporter sa pierre à l'édifice. Question d'évolution stratégique.

"Une bonne et une belle année" : c'est ainsi que Richard Curnier, le directeur régional Provence Alpes Côte d'Azur qualifie 2016, année à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du groupe. Tant parce que celui-ci fêtait un anniversaire - et pas des moindres puisqu'il a soufflé ses 200 bougies - que parce qu'il peut se réjouir d'un bilan plus que positif. "Nous affichons un résultat net de 1,8 Md€, en hausse de 30 % par rapport l'année précédente. Et avons retrouvé un niveau de capitaux propres (34,2 Md€, NDLR) d'avant 2008". Il semblerait donc que les ondes de choc provoquées par la crise des subprimes soient oubliées... Notamment les difficultés traversées par la franco-belge Dexia, lesquelles avaient directement impacté le bénéfice net du groupe, qui avait alors fondu de près de 70 %...

Aider au développement

Plus localement, cette vigueur a permis à la CDC de continuer à jouer son rôle stratégique en matière de développement du territoire. Cela via plus de 160 contrats de financement de projet pour le secteur public local et 21 nouveaux projets d'investissement, principalement dans le secteur du tourisme et de l'immobilier tertiaire. 47 M€ de fonds propres injectés dans cet objectif qui "ont été d'un effet levier incontestable, puisqu'un euro de fonds propres CDC, permet 8,5 euros d'investissement", appuie le directeur régional. Près de 400 M€ ont donc été mis sur la table pour ces divers chantiers, dont "de la construction d'immobilier touristique, de la rénovation d'équipements portuaires, de palais des congrès... Ce sont des infrastructures vieillissantes, pour la plupart. Nous avons par exemple été retenus auprès de la Ville d'Antibes pour engager une modernisation de ses deux ports". On rappelle que la CDC fait plus précisément partie d'un consortium nommé Artemis depuis le 1er janvier dernier, aux côtés de la CCI Nice Côte d'Azur et de la Caisse d'Epargne Côte d'Azur, visant à gérer et à transformer à terme Port-Gallice et Port-Vauban.

Toujours plus loin vers les villes de demain

Plus largement, la CDC soutient les projets structurants en région en gardant toujours une même philosophie : accompagner les transitions, qu'elles soient énergétique, numérique, démographique ou territoriale. Elle contribue donc en toute logique au développement d'éco-quartiers innovants. Ce peut être par le financement de la boucle à eau de mer sur Smartseille via PIA (Programme d'investissements d'avenir). Mais aussi, sur un autre registre, en impulsant le brainstorming comme sur la métropole Nice Côte d'Azur, "qui a été sélectionnée avec sept autres collectivités" pour être un territoire démonstrateur. "Les smart cities n'ont pas encore résolu la question du modèle économique, nous avons donc commencé à réfléchir avec ces 8 territoires sur des thématiques diverses, telles que la stabilisation du modèle économique par l'open data, la construction d'immeubles intelligents..."

Dans le Var également, la CDC a signé une convention avec la CCI afin de l'accompagner en ingénierie sur des grands projets tels que l'aménagement du Pôle Chalucet, qui participera au renouveau de la ville de Toulon et se veut lui aussi tourné vers l'avenir et les nouvelles technologies. L'idée étant, outre ces prestations d'ingénierie, de se constituer partie prenante dans des projets en co-investissement.

Tissu à tisser

Enfin, à noter également en 2016 une implication marquée dans la dynamisation du tissu économique régional. "C'est aussi une autre des missions de la CDC", rappelle Richard Curnier. En Provence Alpes Côte d'Azur, un volume de 8 M€ est consacré à l'entreprise. C'est ainsi que la Caisse des Dépôts a fait partie des financeurs à l'origine du regroupement de diverses entités d'appui à la création d'entreprise (de façon non exhaustive, l'Adie, les BGE, Cap au Nord entreprendre, la Maison de l'emploi, Intermade...) au sein d'un même lieu dans le quartier de la Cabucelle. Ce dernier, nommé Le Carburateur, a pris l'estampille d'un label créé il y a deux ans par la CDC, La Fabrique à Entreprendre. A l'échelle de la région, une dizaine de projets favorisant eux aussi l'émergence d'un tissu entrepreneurial serait actuellement en instruction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :