Interflex : c'est Nice Smart Valley

 |   |  436  mots
(Crédits : Sébastien Nogier)
Le nom et le logo d'Interflex ont été dévoilés ce mercredi 26 avril lors du premier Forum Smart City Nice Côte d'Azur organisé par La Tribune en partenariat avec la Métropole et la Ville de Nice. Une nouvelle étape pour ce projet de déploiement des smart grids, qui doit impulser encore plus leur rôle, économique notamment.

Sur le sujet de comment établir une ville intelligente, la part des smart grid en est une part essentielle. Le premier Forum Smart City Nice Côte d'Azur a d'ailleurs largement évoqué le sujet au cours des différentes tables-rondes qui se sont déroulées à l'Allianz Riviera ce mercredi 26 avril.

Les réseaux électriques intelligents, c'est une thématique que connaît bien Nice Côte d'Azur, laquelle s'est déjà emparé du sujet via Nice Grid, ce démonstrateur de quartier solaire intelligent posé à Carros. Mais depuis juillet 2016, Nice est à nouveau officiellement le territoire choisit par la commission européenne pour déployer un autre projet, à plus grande échelle, nommé Interflex.

Entrer dans le concret

Interflex c'est quoi ? Un projet issu du programme européen Horizon 2020, il concerne cinq pays dont la République tchèque, la Suède, les Pays-Bas, l'Allemagne et donc la France. Et le but c'est d'aller encore plus dans le concret. La preuve, les thèmes qu'il va permettre d'explorer sont le stockage d'énergie, le véhicule électrique, l'effacement de la consommation, l'îlotage, l'automatisation du réseau et l'intégration des vecteurs d'énergie. Des questions centrales dans la réflexion menée sur la ville intelligente, surtout que le but des différentes expérimentations qui vont être menées c'est de pouvoir être ensuite dupliquées sur les autres territoires. Le calendrier, lui, rapplle que 2017 organise la mise en place, 2018 sera dédié à l'expérience et 2019 à la récolte des données. Un démonstrateur va évidemment et assez logiquement prendre place dans l'Eco-Vallée. Pour Christian Estrosi, le président de la Métropole et de la région Provence Alpes Côte d'Azur, Nice Smart Valley c'est "une reconnaissance et un encouragement". En clair, une façon de dire qu'il faut continuer l'impulsion données sur la smart city.

Modèle économique

Mais l'ex-Interflex, en s'intéressant à des sujets si prégnants et si indispensables à la réussite de la smart city, doit aussi amener à un modèle économique. Une préoccupation que souligne Bernard Mouret, le directeur territorial Côte d'Azur d'Enedis, l'opérateur qui pilote le projet. A terme, c'est un modèle de pré-industrialisation qui doit se dessiner. "Nous allons mailler 30 000 clients dans le secteur de l'Eco-Vallée. Nous allons chercher encore davantage de clients industriels" avec ce but donc d'un business modèle à véritablement définir. Désormais estampillé d'un nouveau nom, très explicite qui plus est, Nice Smart Valley va passer en phase active. C'est sans nul doute très attendu, par toutes les parties...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :