La culture, vrai facteur d'attractivité économique ?

 |   |  551  mots
(Crédits : LB)
Tournages, festivals, événements culturels… quelle est la contribution de la filière des industries culturelles à l'économie régionale ? Comment créer de la plus-value ? Qu'est-ce qui fonctionne bien et qu'est ce qui manque ? Un sujet développé lors de la Matinale économique de la Maison de la Métropole Nice Côte d'Azur le 24 mai à Cannes.

Le Festival du film est l'occasion toute trouvée et un décor raccord pour parler industries culturelles et économie. Un sujet posé par la Maison de la Métropole Nice Côte d'Azur qui pour la seconde fois après le MIPIM, vient évoquer l'économie régionale et son comportement directement en terre azuréenne.

La culture, c'est ce vaste ensemble qui comprend le cinéma mais aussi le théâtre, les festivals... Autant de vecteurs de communication qui vont au-delà de leur rôle d'animation et de partage. La culture fait partie intégrante de la stratégie d'attractivité et le Festival du film est bien là pour l'attester.

Structuration régionale

Pour autant, justement, la région ne vit pas seulement au rythme des événements culturels de façon annuelle. Le cinéma c'est une vraie filière qui se structure de plus en plus. Les producteurs locaux ont bien compris qu'il fallait capitaliser sur les atouts naturels. C'est pour cela qu'ils se rassemblent désormais à l'échelle régionale et réfléchissent ensemble à ce qu'il faut faire, comment il faut porter la bonne parole et comment il faut encore davantage démultiplier les outils pour que les productions venues d'ailleurs soient certes ravies de l'expérience, mais surtout n'hésitent pas à revenir.

Cette notion régionale, Marianne Carpentier, la présidente du PRIMI la défend et l'encourage parce qu'il n'est pas question de se laisser prendre des parts de marché par les autres territoires. D'où ce travail mené pour une politique pensée avec la Région justement. Laquelle s'est emparée aussi du sujet, notamment en contribuant à la structuration régionale, en créant une Opération d'intérêt régionale appelée Tourisme et industries créatives, en mettant en place des soutiens financiers... Car les entreprises du secteur sont des entreprises comme les autres.

Être vus

Les acteurs eux-mêmes de la filière - les producteurs, organisateurs de manifestations - sont autant de relais de la bonne parole. Comme le dit Sébastien Aubert, le directeur général d'Adastra Films basé à Cannes, faire venir des réalisateurs étrangers c'est aussi une façon de les convaincre du potentiel à la fois géographique mais aussi en compétences techniques du territoire. Les meilleurs "commerciaux" sans doute aussi capables de mettre en avant les éléments convaincants. C'est cet ensemble qui contribue à la bonne image - dans tous les sens du terme - de Provence Alpes Côte d'Azur, entre Marseille, ville à la forte personnalité et Nice, riche de décors variés. Avec à la clé, les retombées économiques qui vont bien et contribuent au PIB régional. Surtout que Provence Alpes Côte d'Azur est la première terre de tournage après l'Île-de-France. PACA est donc compétitive. Le rester est la priorité. Et si toutes les industries culturelles poussent dans le même sens...

___________

La 23ème matinale de la Maison de la Métropole Nice Côte d'Azur et de la Région Provence Alpes Côte d'Azur se déroule ce 24 mai de 10h30 à 12h30 à Cannes. Elle sera co-animée par Virginie Atlan, directrice de la Maison de la Métropole Nice Côte d'Azur et Jean-Christophe Tortora, président de La Tribune.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2017 à 15:02 :
Parler de la culture en région PACA sans parler d'Avignon et en ne se concentrant que sur le cinéma déjà c'est mal parti.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :