Comment impulser la smart mobilité ?

 |   |  641  mots
(Crédits : DR)
Elément essentiel d'une smart city efficace, la mobilité est clairement un enjeu, à égalité, pour les collectivités et les entreprises. Quelle connexion doit exister entre les décideurs politiques et le monde de l'innovation ? Mobilité égale déplacement de personnes mais aussi des marchandises. Après la réflexion, comment passer au déploiement ? Autant de thématiques évoquées à Marseille ce mercredi 24 mai lors des 2èmes Rencontres du Forum Smart City Marseille Méditerranée.

Embarquées sur le même bateau, les collectivités et les entreprises réfléchissent chacune de leur côté, aux solutions que la technologie peut et doit apporter en matière de mobilité intelligente.

Frein au déplacement des personnes et par effet de ricochet au recrutement de compétences, la mobilité concerne l'emploi, le quotidien du citoyen mais tout autant aussi le sujet de la logistique. Dans une métropole et plus largement une région où le transport routier est étouffé, l'enjeu est celui de la compétitivité, qui se traduit lorsqu'on considère le tourisme - d'affaires comme de loisirs - par la notion d'attractivité.

Mobilité bien pensée...

Le sujet, la Métropole Aix-Marseille l'aborde dans son agenda de la mobilité. Qui prévoit notamment de tester les véhicules autonomes, de déployer une application smartphone pour connaître en temps réel l'occupation des parkings, de permettre la mutualisation des parkings privés, tout en encourageant fortement le recours aux services d'auto-partage en sachant que ces derniers comptent pour l'heure 2 900 abonnés sur un potentiel de 23 000. Et que pour accompagner ce qui devra être un mouvement de fond (et un changement de mentalité) un réseau d'aires dédiées sera créé. Autre action envisagée, mettre en place une tarification incitative ou dissuasive pour privilégier les parkings relais pour des stationnements de longue durée et les parkings de centre-ville pour les résidents et le stationnement de courte durée. Une "politique" qui va dans le bon sens. Mais qui ne se fait (sans doute) pas toute seule.

Capacité d'innovation

Car qui pense l'innovation sinon les startups ? Ces jeunes pousses qui imaginent les solutions disruptives ont forcément leur mot à dire et leurs technologies à apporter. Plutôt que de dupliquer des solutions existantes, les collectivités ont sans doute une plus-value à trouver dans le caractère innovant que ces entreprises agiles imaginent.

Une sorte d'open innovation, où la place des grands groupes serait tenue par les institutionnels. La question alors c'est : quel est leur rôle dans la mise en action ? Comment pousser le passage de la théorie à la pratique ? Le déploiement, toujours ce but final...

Autre problématique liée à la mobilité : quid du fret et de la logistique ? Surtout que sur le sujet, les GAFA et autres Uber se sont déjà positionnés. C'est là une autre pierre d'achoppement qui demande aussi des réponses, pas forcément technologiques, mais forcément nouvelles.

Le Grand Paris, l'exemple qui inspire ?

Avec sa superficie quatre fois plus étendue que le Grand Paris, Aix-Marseille Provence pourrait bien aussi trouver de l'inspiration du côté de la Capitale. D'ailleurs l'agenda de la mobilité le dit bien, la société du Grand Paris qui réalisera l'un des plus gros chantiers de transports urbains en Europe pourra servir de référence. Comment ? Qu'est-ce qui sera duplicable ? Les réflexions seront encore nombreuses sur ce vaste sujet qu'est la mobilité. C'est néanmoins le défi n°1 des territoires, parce qu'il imbrique plusieurs problématiques qui sont toutes - emploi, attractivité, compétitivité, fluidité - essentielles pour un développement économique pérenne. L'intelligence en matière devra donc être plurielle : technologique mais pas seulement. Sociétale, environnementale aussi.

_________________________

Les Rencontres du Forum Smart City Marseille Méditerranée se tiennent ce mercredi 24 mai à Marseille aux Grandes Tables de la Criée à partir de 8h15. Sur le sujet de "Smart city et mobilité : de l'expérimentation au déploiement", interviendront Jean-Pierre Serrus, vice-président métropolitain en charge de la mobilité, du déplacement et des transports, et Kevin Polizzi, président de la commission Smart City au sein d'Aix-Marseille French Tech.

Les Rencontres sont organisées par La Tribune, la Ville de Marseille et la Métropole Aix-Marseille Provence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :