Pourquoi Monaco entre au capital de l'Aéroport Nice Côte d'Azur

 |   |  360  mots
(Crédits : DR)
Annoncée à l'automne dernier, officialisée ce vendredi 23 juin, la prise de participation de l'Etat monégasque au capital de la société actionnaire majoritaire de la plateforme niçoise à hauteur de 12,5 % fait partie de la stratégie de visibilité du Rocher.

Il y a moins d'un an, le sujet de la privatisation de l'Aéroport Nice Côte d'Azur était LE sujet qui interrogeait, intriguait jusqu'à l'annonce finale du vainqueur faite en octobre 2016 qui a vu le consortium Azzurra, mené par l'italien Atlantia, EDF Invest et Aéroport de Rome être choisi pour acquérir 60 % des parts de la société gestionnaire, parts qui était alors la propriété de l'Etat français.

Déjà en octobre dernier, la Principauté avait manifesté officiellement - même si les bruits couraient auparavant en "off" - son intention d'apporter ses espèces sonnantes et trébuchantes à l'Aéroport français. S'il aura fallu du temps et près de neuf mois pour entériner le désir monégasque, la signature officielle faite à Nice ce 23 juin ouvre une nouvelle porte pour... la Principauté.

Car la venue dans le capital d'Azzurra Aeroporti, la société de l'actionnaire majoritaire, de l'Etat monégasque marque la volonté du Rocher de se rendre plus visible, plus attractif, plus acteur de son développement économique.

Monaco voit aussi son économie bouger. Si l'industrie a longtemps été l'un des secteurs structurants, aujourd'hui Monaco regarde encore plus fortement vers l'innovation et le lancement de MonacoTech, son incubateur-accélérateur à l'automne prochain en est la preuve.

Que peut apporter alors cet engagement dans le deuxième aéroport français ? En apportant dans la corbeille de la mariée 130 M€, Monaco entend sans aucun doute profiter de la fenêtre ouverte sur le monde que constitue Nice Côte d'Azur avec ses 111 destinations directes dont New-York et Dubaï et ses 12,4 millions de passagers sans omettre les aéroports de Cannes-Mandelieu et de Saint-Tropez, très cotés en aviation d'affaires. Parfait pour les investisseurs qui seraient attirés par l'innovation made in Monaco. Parfait plus généralement pour le business,  sans oublier le tourisme.

Reste à déterminer si l'Aéroport Nice Côte d'Azur prendra les couleurs rouge et blanc (celles du drapeau monégasque NDRL) ou même intégrera le nom de Monaco. Le débat - car débat il y a - n'est pas totalement fermé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :