Comment le Village by CA veut se différencier à Sophia-Antipolis

 |   |  494  mots
Sophia-Antipolis accueillera Le Village by CA d'ici la fin de l'année. La technopôle réunit grandes entreprises (ici GSF), startups, laboratoires, étudiants...
Sophia-Antipolis accueillera Le Village by CA d'ici la fin de l'année. La technopôle réunit grandes entreprises (ici GSF), startups, laboratoires, étudiants... (Crédits : DR)
C'est le petit dernier de la fratrie Crédit Agricole avec dans son escarcelle un partenariat avec Skema et la volonté d'être "open" sur le monde de l'innovation. Ou comment faire pas pareil que les autres acteurs tout en étant pertinent.

Un exercice peu facile et un difficile équilibre à trouver que Jean-François Richardoz, le maire du Village qui s'installera sur la technopôle au cours du quatrième trimestre, résume en une phrase : "on ne s'interdit rien".

Comprendre que hormis la maturité des entreprises - ici ce sera de la post-incubation - ni limite géographique ni même thématiques spécifiques ne seront privilégiées. Le Village by CA made in Sophia se veut au moins aussi ouvert que le parc technologique lui-même et si pour l'heure les startups retenues sont françaises - et pour moitié locales - on ne doute pas que l'international finira bien par venir taper à la porte de l'incubateur porté par la banque.

Croiser

Attendu, le Village l'est assurément. C'est que telle sœur Anne, l'écosystème local ne voyait pas venir la promesse d'une implantation sur celle qui revendique toujours le titre de première technopôle européenne. Longtemps annoncée, la voilà enfin réalisée. Alors qu'à Aix-en-Provence, Le Village provençal intégrera thecamp, avec un concept qui se veut à part, la version provenço-azuréenne s'octroie un partenariat avec Skema. Question de cohérence et de réseau, disent en cœur le directrice générale de la business school, Alice Guilhon et son homologue au Crédit Agricole Provence Côte d'Azur, José Santucci. Skema étant présente aussi à Lille et Paris, le partenariat unit donc également l'école avec les Villages parisien et lillois. Une façon de permettre aux jeunes pousses de pouvoir profiter des installations all over l'Hexagone et des campus de Skema installés à l'étranger. "L'idée est de pouvoir sourcer les bons projets au plus tôt" dit Alice Guilhon, ce à quoi José Santucci répond que c'est ainsi un "projet collaboratif fructueux". On évitera de rappeler que Sophia-Antipolis est le lieu même de la fertilisation croisée...

Bon esprit

Bien sûr, pas de concurrence avec les autres structures, accompagnateurs, incubateurs et autres pépinières existantes sur le territoire. Une dizaine de jeunes entreprises ont déjà été repérées après une journée de sélection organisée en avril dernier et auxquels des partenaires ont participé comme Amadeus, EDF, la CCI NCA, Ventury Avocats, InExtenso Croissance, Philips... Evidemment ces partenaires ont vocation à pousser des appels à projets, à aider au niveau validation de marché, à faire partager leur expertise. Avec 1 600 m2, Le Village sophipolitain qui rénove les locaux de l'ancien... Skema Executive pour un budget non précisé mais qui atteint "quelques centaines de milliers d'euros", peut accueillir jusqu'à 30 startups. Reste maintenant à ce que ce nouveau Village trouve ses marques dans l'autre village (par son esprit) qu'est Sophia-Antipolis. Son installation est forcément un bon signe pour le parc. Et au moment où on évoque Sophia 2030, sa résilience, ses projets... il prend une saveur particulière. A déguster sans modération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :