"Satisfait ou remboursé", le pari de Roxim

 |   |  377  mots
Roxie développe son premier programme Satisfait ou remboursé à Saint-Martin du Var, près de Nice.
Roxie développe son premier programme "Satisfait ou remboursé" à Saint-Martin du Var, près de Nice. (Crédits : DR)
En lançant ce dispositif près de Nice, le promoteur immobilier basé à Montpellier, dit qu'il n'est pas question de buzz médiatique, mais davantage de modèle économique.

Rendre son logement comme on rendrait les lots achetés à la va-vite dans un télé-achat ? Oui et non. Certes avec son "Satisfait ou remboursé", Roxim a plutôt fait parler le monde de l'immobilier en mars dernier lorsque le dispositif est lancé. Et ce n'était pas un effet d'annonce. Car six mois plus tard, le premier programme à en bénéficier, est lancé. C'est à Saint-Martin du Var, sur le périmètre de la Métropole Nice Côte d'Azur, que "Résidence Cœur de Village" va donc être la première concrétisation de l'idée signée Marc Pigeon.

Rassurer aussi

Plutôt connu pour sa non-pratique de la langue de bois, le PDG de Roxim estime que mieux vaut "casser les codes que de faire la cuisine gratuite".

Et l'ancien président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) d'expliquer que son initiative vise à favoriser l'accession à la propriété des primo-accédants ceux qui "sont souvent à 1000 euros près pour boucler leur financement". Et qu'elle a donc une dimension sociale.

Et une vocation à modifier aussi la perception de la promotion immobilière, trop perçue dans son ensemble alors que c'est aussi un secteur, comme d'autres, fait d'acteurs disparates, de grandes entreprises et d'autres plus modestes en taille. Et c'est le travail mené avec Ipsos pour identifier les éventuels freins à ce "Satisfait ou remboursé" innovant qui le dit. Le primo-accédant va plus facilement choisir un programme développé par un promoteur très connu car "cela le rassure. Avec ce dispositif qui permet aux primo-accédants éligibles au PTZ de renoncer à leur logement jusqu'à la remise des clés, nous voulons montrer que les promoteurs plus modestes en taille sont eux aussi capables de rassurer".

Devenir la norme ?

Et Marc Pigeon d'aller plus loin. "Je voudrais que notre dispositif devienne un critère de choix". Pourtant le PDG de Roxim estime qu'il sera très difficile à la concurrence de le copier, ne serait-ce que pour des questions de volume. Mais que pour les élus, "il représente un intérêt", celui de les aider à dynamiser certaines parties de leurs territoires. D'autres programmes "Satisfait ou remboursé" seront bientôt développés à Montpellier et à Fréjus-Saint-Raphaël.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :