Nice : quand smart city rime avec recyclerie

 |   |  365  mots
(Crédits : Alexpli - Fotolia)
Reconnue parmi les villes les plus intelligentes, la capitale azuréenne vient d'obtenir un financement européen pour construire un bâtiment accueillant les déchets recyclables et de réemploi, dans l'un des quartiers du périmètre de l'Eco-Vallée. Parce qu'être smart c'est aussi du bon sens.

La smart city ce n'est pas que de data et numérique. Si la Métropole Nice Côte d'Azur se classe parmi les 5 smart cities les plus en vue, elle semble aussi être capable de conjuguer intelligence et bon sens.

C'est en tout cas ce que tend à prouver le projet de recyclerie que la Métropole a imaginé depuis quelques temps déjà et qui prend place dans le quartier des Moulins, un quartier en pleine restructuration et que son positionnement dans le périmètre de l'Eco-Vallée lui permet d'être partie prenante des expérimentations menées.

3-en-1

La recyclerie donc c'est un projet 3 en 1, avec espace d'apport volontaire des déchets avec zone de tri intérieure, un espace recyclerie avec zone intérieure pour réparer les petits objets tels appareils ménagers et ameublement ainsi qu'une zone d'exposition vente dédiée au public, plus un espace pédagogique abordant des sujets tels que le jardin partagé, le tri ou autre recyclage.

Un concept - et un bâtiment de 194 m2 de surface de plancher - qui doit drainer les bonnes volontés. Evalué à un coût d'investissement de 835 000 euros, il a été prévu qu'une partie du financement provienne de subventions dont celle issues du PIA "Ville de demain", mais aussi du contrat de plan Etat-Région et du Feder. C'est sur ce dernier apport issu de l'Europe que la Métropole Nice Côte d'Azur a obtenu 390 600 euros exactement. Une bonne nouvelle pour ce qui concerne un projet de requalification urbaine. Le bâtiment a été confié pour sa conception à l'agence d'architecture de la métropole et pour être dans la droite lignée de l'éco-conception, paré d'un bardage en bois naturel.

Une partie d'un tout

Pour les Moulins, le quartier parent pauvre pendant des années des actions de requalification, c'est une nouvelle façon de prendre place dans le plan "smart" de la Métropole. Les travaux de terrassement ont débuté en octobre 2016. A côté du  monitoring urbain et autres expériences numériques, la recyclerie apporte une touche "verte" qui va bien au concept d'Eco-Vallée. Une idée à... recycler ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :