La Poste, les startup et le CES Las Vegas

 |   |  451  mots
Ween est l'une des trois startup provençale et azuréennes choisies par La Poste pour exposer au CES.
Ween est l'une des trois startup provençale et azuréennes choisies par La Poste pour exposer au CES. (Crédits : DR)
Avec trois pépites issues de PACA dans ses bagages, La Poste est elle aussi partie à la conquête de la Mecque de l'électronique grand public. Parce qu'au-delà de l'internet des objets, il y a l'internet des services.

Dire que La Poste se tourne vers l'innovation semble évident, tant le groupe français ne cesse de multiplier les initiatives, les projets et les programmes en ce sens. Pour le prouver, il y a la présence à Las Vegas. Mais pas tout seul.

Solutions à développer

Le groupe y est d'ailleurs pour la troisième année consécutive. Et pour la seconde année avec dans ses bagages, des startup. Elles étaient 19 en 2016, elles sont 16 en 2017. Dont 3 issues de Provence Alpes Côte d'Azur : l'aixoise Ween et son thermostat intelligent, Myxyty, basée à Sophia-Antipolis, et son enceinte multi-room autorisant le contrôle par la voix et la niçoise Fingertips qui fait de Viktor, un coussin connecté destiné aux personnes en perte d'autonomie.

Des pépites qui n'ont pas été choisies au hasard ou pour leur simple appartenance géographique. Car ce qui a mené la sélection c'est bien davantage les technologies et surtout les solutions à destination du grand public qu'elles présentent.

"Nous cherchons avant tout des projets en lien avec des offres que nous pourrions développer", explique-t-on du côté de La Poste.

Action !

Et donc pour prendre la direction du Nevada, il a fallu que ces jeunes pousses innovantes montrent patte ou plutôt technologie blanche. Elles étaient 280 au total, dont 23 en Provence Alpes Côte d'Azur à vouloir prétendre au concours French IoT. Un concours qui ressemblait davantage à une initiation au combat avec bootcamp commun dès le mois d'août, coaching one-t-one et reverse mentoring pendant 6 mois assortie d'une préparation spéciale CES.

A Las Vegas, La Poste veut aussi mettre en avant son hub numérique. Autrement dit sa plateforme capable de combiner et commander, individuellement ou ensemble, tous les objets connectés quelque soit leur marque. Ween, Myxyty et Fingertips sont donc, en plus de le voyage en terre américaine, de fait présentes sur ce hub d'un genre particulier. Avec elles, 5 autres startup bénéficient de cet accès gratuit au hub, parce que leurs solutions intéressent La Poste, même si elles n'ont pas intégré le parcours French IoT.

George en exemple

"Ce qui nous intéresse c'est le développement des usages sur des marchés sur lesquels nous sommes déjà présents". C'est-à-dire tout ce qui concerne la silver économie, le commerce connecté, la smart home et la smart city, les smart facilities aux entreprises et l'e-santé.

Concrètement, grâce à l'enceinte connectée de Myxyty, La Poste a pu donner naissance à George, son assistant dédié aux personnes âgées. Parce que c'est quand même bien cela la finalité : donner vie à des objets ou des services concrets.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :