Comment Mecaplast travaille sur la voiture innovante

 |   |  765  mots
L'une des innovations signée Mecaplast est le montant de porte connecté grâce à une antenne NFC.
L'une des innovations signée Mecaplast est le montant de porte connecté grâce à une antenne NFC. (Crédits : DR)
Après le SMT1 en 2016, voici le SMT2, véhicule démonstrateur bourré de 26 innovations axées sur le confort, l'esthétique et les performances environnementales autant que techniques. Ou quand l'entreprise basée à Paris et Monaco pense la voiture de demain… aujourd'hui.

Elles étaient 24 l'an dernier. Cette année, elles sont 26. Un an après le Smart Mecaplast Trends 1, voici le SMT2, nouvelle version du véhicule démonstrateur de toutes les bonnes idées pensées et développées par l'équipementier. 26 innovations pour montrer la capacité de l'entreprise a appréhender en amont ce que sera le véhicule d'un futur somme toute assez proche.

Facilitation

Parce que parler de voiture autonome et intelligente c'est prévoir les usages amenés à se développer comme l'auto-partage mais c'est aussi rendre le véhicule plus léger, plus en adéquation avec ses utilisations, moins énergivore... finalement plus performant sous bien des aspects.

Ainsi à l'intérieur il est question de sangles rétractables pour maintenir les gros objets, de rangements de coffre pour objets cylindriques ou de petite taille grâce à un système intégré dans le plancher. Il y a ce rail porte-sac, inspiré directement des systèmes de rangements de dressings en décoration d'intérieur. Côté ébénisterie, les montants de baie éclairants jouent certes sur l'esthétique et sur un gain de masse de l'ordre de 20 % mais comme l'explique Luc Dornier, le vice-président en charge du développement produit, les applications permettent de leur ajouter des fonctions comme l'illumination d'ambiance ou même de servir de messages d'alerte.

Astucieuses aussi sont les barres de toit modulaires qui permettent via un système rotatif de faire de barres longitudinales des barres transversales. Et vice-versa.

Idées qui innovent

Mais l'une des véritables innovations est ce module d'auvent composite - "issu d'un programme innovation démarré il y a trois ans", précise Luc Dornier - qui s'inscrit en droite ligne avec la volonté de Mecaplast dont la R&D travaille notamment à remplacer les pièces métalliques par des pièces plastiques. Ici il permet de remplacer la traverse métallique traditionnelle et 40 % de gain en masse en apportant la même tenue mécanique et de température.

Typiquement adressable pour les solutions d'auto-partage, le montant de porte connecté - parce qu'il intègre une antenne portant la technologie NFC - permet le verrouillage/déverrouillage via smartphone sécurisé par un code.

Encore jamais vu sur le marché automobile promet Mecaplast, l'enjoliveur de roue actif fonctionne par l'ouverture/fermeture des volets en fonction de la vitesse du véhicule et de la température des freins. Soit un meilleur aérodynamisme dit l'équipementier qui annonce une réduction des émissions de CO2.

Autre première sur le marché, côté moteur, revendique le groupe franco-monégasque est ce répartiteur d'air avec échangeur thermique intégré qui apporte les mêmes bénéfices qu'une pièce métallique mais avec des gains de masse et de place de 20 % chacune.

Apport extérieur

"SMT2 présente des fonctions arrivées à degré de maturité", explique Luc Dornier, précisant que l'arrivée dans le giron du groupe, de Key Plastics suite à l'acquisition de cette dernière en décembre dernier, n'a pas encore forcément permis de montrer de quelle synergie les deux entités regroupées désormais en une seule étaient capables.

De fait, l'intégration de l'entreprise américaine qui produit justement des pièces intérieures, extérieures et de moteur appuie la stratégie de l'équipementier qui après l'Américaine a conclu un partenariat avec le japonais Kuroda Kagaku, spécialiste de l'injection plastique, bénéficiant ainsi de sites de production au Japon, au sud de la Chine, au Vietnam et en Inde tandis que des pièces plastiques fabriquées conjointement devraient être produites en 2018.

Conduire le changement

Tout cela correspond à la volonté du groupe dirigé par Pierre Boulet d'être au plus proche des attentes et besoins de ses clients que sont les constructeurs automobile. C'est à 22 % chacun, Nissan et PSA, à 20 % Ford mais aussi BMW ou Audi. Pour ce qui est de l'innovation justement Mecaplast est engagé dans 9 projets collaboratifs dont par exemple Composite Cab, avec Volvo Truck qui vise à réduire de 40 % le poids des cabines de camion. C'est aussi Plume, projet FUI, qui travaille à la réduction de 30 à 50 % des pièces d'habillage par l'utilisation de moussage chimique. Ou encore Opera4Fav, financé par l'Europe, réunissant onze partenaires autour de la réalisation de racks batterie pour véhicules électriques et hybriques. Mais c'est aussi un investissement de 3 % du chiffre d'affaires annuel - 1,1 Mds€ pour 2016 - en R&D. Mecaplast-Key Plastics emploie 10 000 collaborateurs dans le monde au travers de ses implantations dans 21 pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2017 à 11:40 :
Il y a un gadget que j'aimerais bien avoir dans ma voiture plutôt que mes essuies glaces qui se déclenchent tout seul c'est un altimètre, ça doit être facile à mettre en pratique non ou bien c'est encore difficile de mesurer la hauteur à laquelle nous nous trouvons ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :