Comment Wintual en met plein la vue

 |   |  664  mots
(Crédits : DR)
Qu’elle soit sur cour ou sur tout autre paysage, la fenêtre peut se décliner aujourd’hui version virtuelle et intelligente. C’est la solution développée par la start-up basée à Aix-en-Provence. Avec l'ambition de rendre les pièces aveugles plus agréables à vivre.

Il s'agit d'une nouvelle solution bien-être répondant à la problématique des espaces aveugles... Elle est portée par une start-up sise à Aix-en-Provence sur le technopôle de l'Arbois, du nom de Wintual. Son pari est ambitieux, d'autant qu'elle ne se connaît pour l'heure aucun concurrent direct sur ce type de produit : il s'agit de proposer des fenêtres virtuelles connectées à l'extérieur, afin d'y restituer une vue qu'elle y aura captée. C'est au moyen d'une technologie basée sur le principe de stéréoscopie, qu'elle y parvient, explique le fondateur de Wintual, Jean-Loup Barrère. "On localise en fait les yeux de l'observateur en temps réel et on calcule sa position avec un temps de latence très faible, de l'ordre de 300 à 400 millisecondes. Et la fenêtre virtuelle adapte ensuite la vue affichée sur l'écran en fonction de la position de cet utilisateur, de façon à créer une impression de profondeur".

Soit plus d'un an de R&D pour la startup qui a été incubée à la Belle de Mai début 2016... Mais cette fenêtre, du nom d'Interactiv, n'est pas le seul produit développé par la start-up. "Nous avons également exploité cette même technologie pour concevoir Win3D, un écran publicitaire interactif permettant de valoriser vues ou objets en 3D. L'idée est venue sur les salons : on s'est rendu compte que chaque fois qu'un objet interactif y était présenté, les visiteurs jouaient systématiquement avec..."

Deux produits, trois marchés

D'où l'idée de proposer un outil qui permette aux décideurs de se distinguer du concurrent sur ce type d'événement... mais pas seulement. "Les cibles de ces deux produits sont multiples, mais nous avons décidé de nous concentrer sur trois d'entre elles, dans un premier temps. A savoir, celles qui représentent des marchés faciles d'accès. Avec Win3D, on va à la conquête de l'événementiel, des offices de tourisme, des musées... Nous lançons ce produit dès à présent, c'est donc ces premiers secteurs que nous allons démarcher, via campagne d'e-mailing", détaille le fondateur. Puis en septembre prochain, Interactiv, la fenêtre connectée, sera à son tour commercialisée sur deux autres marchés : le tertiaire et le médical. "Au sein de bureaux, cette solution permet de créer des open space, des ambiances bien-être pour les salariés... Et dans des établissements soignants, elle peut apporter un plus dans les salles d'attente, les salles de radiologie, par essence aveugles. Un confort pour les salariés et les patients qui peuvent être en situation de stress..." Plus tard, viendra le secteur CHR, le particulier, bref, des marchés plus étendus et plus disséminés, qui nécessiteront sans doute la mise en place de nouvelles forces de vente.

Partenariat commercial avec Echy

Mais sans conteste, le partenariat commercial qu'a conclu Wintual avec l'entreprise Echy, proposant elle aussi des solutions adaptées aux pièces aveugles, puisqu'elle œuvre à capter la luminosité de l'extérieur pour la restituer dans ces dernières, l'aidera en ce sens. "Stéphanie Le Beuze, cofondatrice de cette entreprise, nous a rejoint. Nous lui avons présenté notre projet, qui était complémentaire à celui d'Echy, et elle a été séduite... L'idée, c'est de proposer à terme des solutions globales : ils apportent la lumière et nous la vue... Et d'ores et déjà, nous profitons de leurs bases de données clients pour nos campagnes d'e-mailing". Wintual table sur la vente en 2017 d'une trentaine d'unités, les deux solutions confondues. L'objectif étant d'atteindre les 150 ventes en 2018, et les 500 en 2019. Des paliers qui nécessiteront des financements conséquents afin d'amorcer une industrialisation à plus grande échelle. "L'objet de 2017, c'est le proof of concept. Une fois passé ce cap, nous lancerons en 2018 notre première levée de fonds". Une condition sine qua non pour en mettre plein la vue.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :