Les appels d’offres de Ségolène Royal sur l’autoconsommation ? Trop contraignants et restrictifs !

 |   |  398  mots
(Crédits : DR)
Que valent vraiment les appels d'offres de Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer ? Sur le papier, soutenir le développement de l'autoconsommation française, encourager la filière solaire, augmenter les énergies renouvelables est une excellente démarche. Mais la réalité est tout autre !

Le dernier appel d'offres sur l'autoconsommation est trop encadré. Pour preuve, les solutions sont limitées en terme de puissance, de volume et d'emplacement de l'électricité à produire. La puissance doit être comprise entre 100 et 500kW, le volume de 40MW et les emplacements doivent être implantés sur ombrières ou toitures.

Les conditions sont clairement en faveur d'EDF qui va ajouter ce volume de production renouvelable à son mix énergétique pour atteindre ses objectifs. Mais soyons réaliste Madame la Ministre, comment voulez-vous juger les candidats alors que l'Etat est actionnaire d'EDF à 85% ? Dans cet appel d'offres, je ne vois qu'un moyen de contrôler et réglementer l'énergie produite par les entreprises.

C'est comme si l'Etat venait poser des conditions pour cultiver des fraises dans son jardin plutôt que les acheter dans la grande distribution : vous êtes chez vous, bon sang !

Or proposer une solution d'autoconsommation, c'est être en capacité d'apporter un "système libre". Un système où chacun produit une part de son électricité. Une solution innovante, un concept précurseur permettant de maitriser pleinement ses besoins électriques. De consommer librement et d'ici quelques années de devenir autonome à 100%

Après tout, pourquoi limiter les entreprises privées en terme d'autoconsommation ?

Tant qu'une entreprise peut produire de l'électricité, elle a tout à gagner. En plus d'être éco-responsable et d'être acteur des changements environnementaux, elle fait un vrai pas vers l'indépendance énergétique. Des enjeux majeurs qui ne sont pas à négliger. C'est pour toutes ces raisons qu'il faut voir plus loin que ce que propose l'Etat. Penser à l'avenir et aller au-delà de ces réglementations qui limitent les recherches et le développement de solutions inédites. Il est temps de lever les freins à la transition énergétique.

C'est le parti pris de notre société, avec le lancement d'Ellybox. Une solution clé en main conçue pour les entreprises. Elle leur permet de consommer leur propre énergie, sans investissement, ni engagement ni frais supplémentaire. Une énergie hyper locale ... Je ne peux qu'encourager les entreprises à faire un pas vers l'énergie verte et se tourner vers les sources d'énergies renouvelables. En optant pour un nouveau mode de consommation et en agissant localement, je suis persuadé que d'ici 2020, le marché de la production solaire va bouger et connaître une belle croissance. L'autoconsommation n'en est qu'à ses débuts".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :