Aroma Therapeutics sur tous les fronts

 |   |  468  mots
(Crédits : DR)
Ça sent bon pour la startup : l’année 2017 devrait être charnière pour la spécialiste de l’aromathérapie médicalisée qui va lancer la fabrication et la commercialisation de ses premiers AromaCares. Tout en poursuivant en parallèle ses essais sur un mélange de neuf extraits de plantes destiné à prévenir la maladie d’Alzheimer.

2017 s'annonce comme une année prometteuse pour Aroma Therapeutics, spécialisée en aromathérapie médicalisée. Tout d'abord parce que la campagne de crowdfunding (clôturée ce 23 novembre NDLR) visant à financer la fabrication de ses premiers AromaCares, un diffuseur d'huiles essentielles en capsules connecté et à piloter par le biais d'une application smartphone, s'est avérée un franc succès, avec un objectif initial largement atteint, avec 120 % de la somme atteinte, soit 24 000 euros.

"Une bonne nouvelle, puisque nous avons validé notre marché, avec un total de 250 contributeurs. A présent, nous allons lancer la fabrication du produit, qui sera livré à ces derniers en mars prochain. Il sera également commercialisé en pharmacie, parapharmacie ainsi que sur le Net. Nous allons également, en janvier prochain, le présenter au CES de Las Vegas. D'autant que nous avons contact avec un partenaire outre-Atlantique pour lancer en 2017 l'activité aux USA, en visant un rayonnement mondial", explique Laurent Moy, le fondateur de la jeune pousse.

Et les objectifs autour de cet appareil sont ambitieux : viser 20 000 pièces et un million d'euros de chiffre d'affaires pour l'année à venir.

Une version BtoB du produit

Mais l'Aroma Care ne sera pas uniquement destiné au particulier. Car l'équipe aixoise travaille également, en parallèle, à une version BtoB du produit. Elle serait intégrée dans un meuble thérapeutique à même d'équiper les EHPAD et les établissements de soins imméditement. Et diffuserait des capsules d'huiles essentielles à même de contrer l'anxiété et de favoriser le sommeil. L'idée étant de pouvoir gérer un ensemble de chambres en même temps. En ligne de mire, des tests d'usages se profilent avec la collaboration du Centre d'innovation et d'usages en santé, basé à Nice. A l'issue de ces expérimentations, le produit fini sera mis en place en 2017 dans un établissement des Alpes-Maritimes, à Mougins.

Enfin, l'équipe d'Aroma Thérapeutics poursuit toujours ses recherches dans la mise au point d'un mélange de neuf extraits de plantes issu de la médecine traditionnelle chinoise, et visant à prévenir la maladie d'Alzheimer en jouant le rôle de neuro-protecteur. Ce mélange diminue en effet le stress oxydatif, élément déclencheur de cancers et de maladies neuro-dégénératives. Un projet qu'elle mène en collaboration avec le laboratoire pharmaceutique Laphal (implanté à Allauch et actionnaire de la start-up), via sa filiale SID Nutrition, celle-ci ayant financé les essais pré-cliniques. "Ces essais nous ont donné des preuves d'efficacité sur le modèle animal, par voie orale et voie inhalée. Nous travaillons sur ces deux conditionnements et projetons également d'incorporer ce mélange à un biscuit pour faciliter la prise chez les personnes âgées". La phase clinique, quant à elle, devrait être amorcée en 2017, simultanément au lancement de l'AromaCare.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :