Ellcie-Healthy, le concept... bien vu

 |   |  589  mots
Avec ses montures intelligentes, Philippe Peyrard, Pdg d'Ellcie-Healthy, veut conquérir 10% à 15% du marché.
Avec ses montures intelligentes, Philippe Peyrard, Pdg d'Ellcie-Healthy, veut conquérir 10% à 15% du marché. (Crédits : DR)
Sa lunette est intelligente. Normal, elle est bourrée de capteurs. Mais attention, ceci n'est pas un gadget. Plutôt un concentré de technologies aux applicatifs prometteurs.

Quand l'ex-directeur général de l'un des grands opticiens français (Atol, pour ne pas le citer) se lance dans l'innovation, il n'y va pas tout seul mais avec des compétences. S'entourer d'expertises, c'est exactement la démarche activée par Ellcie-Healthy depuis sa naissance en mai 2016. Cette startup a très vite compris que pour être adoptée par le consommateur, pour être pérenne et durable, il fallait « un peu d'intelligence, beaucoup d'huile de coude et un zeste de réflexion !

Dès le départ, nous avons créé un comité stratégique composé de membres issus des communautés scientifique et médicale, du conseil et de l'industrie. Tous les deux mois, notre activité est passée au crible de ces experts et donne lieu à des plans d'actions », explique Philippe Peyrard. Il revendique de ne pas avoir le syndrome « fait dans mon garage » mais d'être bel et bien orienté recherche.

Avec ses 15 collaborateurs, l'équipe cumule un... Bac +100

D'ailleurs, le prochain recrutement est celui du directeur de la recherche, un ex-LEAT, cette unité mixte de recherche du CNRS basée à Sophia Antipolis, avec laquelle un partenariat avait déjà été acté. Tout comme avec l'INRIA ou le Lamhess, le laboratoire de l'UFR Staps de l'université de Nice Sophia Antipolis. Bref, avec 15 collaborateurs, Ellcie-Healthy cumule un... Bac +100.

Il faut dire que la lunette connectée made in Côte d'Azur est pleine de promesses. Surtout dans sa visée grand public, où elle promet d'être anti-endormissement, anti-chute et capable de mesurer l'activité. Trois fonctions bien utiles, qui servent le quotidien mais aussi la silver economy. Et c'est bien là où les experts apportent leurs compétences puisqu'il s'agit de mesurer les micro-chutes de la tête ou encore les clignements des yeux, symptômes annonciateurs de l'endormissement.

C'est par exemple avec la chef du service ophtalmologie de l'hôpital Necker à Paris qu'a été cosignée une étude sur ce sujet. C'est aussi mettre au point ensemble des exercices physiques à faire pratiquer aux seniors. Et si les capteurs sont nombreux, ce n'est pas pour le revendiquer mais parce qu'ils amplifient ainsi les « data » à exploiter et fiabilisent ces derniers. L'autre exploit de la startup, c'est de réussir à faire de cette lunette intelligente une lunette d'apparence « normale ». « Tout ce que nous faisons et ce que nous allons faire, c'est de la high-tech », indique Philippe Peyrard.

Ellcie-healthy, «parce que vous le voyez bien »

Si la mise sur le marché est programmée pour début 2018, Ellcie-Healthy entend néanmoins boucler une levée de fonds de « plusieurs millions » d'ici la fin de l'année. Car (l'autre) rêve de Philippe Peyrard est de créer une e-manufacture dans la plaine du Var. Il faut dire que le marché est conséquent. « La monture de lunettes est un bien d'équipement très largement répandu, près d'un individu sur deux dans le monde porte des lunettes correctrices... et le reste porte des lunettes de soleil ! Ce sont donc près de huit milliards de consommateurs qu'il va falloir bientôt équiper », analyse le PDG de la startup. Son ambition est de faire valoir son modèle disruptif de prix via une distribution multi-canaux... et de prendre rapidement 10 à 15 % d'un marché « qui devrait se monter rapidement à 200 millions d'unités par an, étant entendu que d'ici 20 ans toutes les montures pourraient être connectées », analyse Philippe Peyrard.

Ellcie-Healthy, c'est un peu comme une célèbre marque de cosmétiques française, « parce que vous le voyez bien »...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :