Les relais de croissance qu'Anse Technology veut développer

 |   |  549  mots
(Crédits : Décideurs en région)
Un an après avoir lancé sa carte UpTV, la startup basée à Toulon multiplie les utilisateurs et a bien investi le BtoB. Mais les relais de croissance passent aussi par une diversification de la gamme et les dirigeants l’ont bien compris.

Anse Technology continue de semer des graines de croissance dans son sillon digital... Basée à Toulon, la startup avait lancé sa solution, la carte UpTV, avec une ambition : faire changer le petit écran de karma, en le métamorphosant en télévision sociale et connectée, permettant à ses utilisateurs via smartphone d'y interagir. Ce via une carte au format PCMIA installée directement sur le port qui lui est dédié sur la télévision. "Cela faisait 20 ans que nous officiions dans la télé numérique. Lorsque nous avons vu apparaître les tablettes et les smartphones, nous nous sommes dit qu'il y avait quelque chose à tenter en termes de convergence", expliquait alors l'un des fondateurs, Jean-Christophe Julien. Une innovation qui a donc vu le jour après trois ans de R&D et un dépôt de brevet. Et se prévalait il y a un an à l'heure de son lancement de quelques ambitions... Qu'en est-il aujourd'hui ?

Partenariat avec Serfigroup

Anse Technology poursuit sa route. Elle compte à ce jour 3 000 téléchargements de son application. "Nous avons de bons retours du particulier, qui l'utilise pour faire de la social TV et échanger avec d'autres personnes". Mais c'est pour l'heure la partie BtoB qui tire l'activité vers le haut. "Nous avons mis en place comme prévu notre offre pro, TV Hospitality, qui est dédiée aux hôtels, aux cliniques et aux Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Pour la promouvoir, nous avons fait appel à un distributeur, Serfigroup, une entreprise niçoise dont la vocation est l'équipement des hôtels, résidences hôtelières et cliniques. Elle distribue à présent notre carte à l'échelle nationale". Une force de frappe qui permet à Anse Technology de réaliser 70 % de son chiffre d'affaires, qui est de l'ordre de 500 K€ en 2016, sur ce segment. "Même si le canal offert par le particulier permet aussi de communiquer et de nous faire connaître en second ressort du monde professionnel". Les ambitions sont par ailleurs toujours au beau fixe au sein de la start-up, qui se trouve en pleine levée de fonds. L'objet : se ménager les moyens de conquérir d'autres pays européens, parmi lesquels l'Italie, l'Allemagne, le Bénélux et la Suisse en 2018, et d'y impulser des campagnes de communication, sachant que la carte est déjà accessible à la vente en France comme à l'étranger, puisque diffusée sur la plateforme Amazon.

Une nouvelle offre

Mais c'est aussi sur une nouvelle offre que mise la petite entreprise afin de faire bondir son activité et atteindre ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2017, qui ont été établies à 1,2 M€. Son nouveau relais de croissance, c'est un forfait comprenant carte UpTV et clé 4G+, afin de proposer de la data illimitée en internet mobile 4G+. Le principe de l'offre entrant bien dans le positionnement de la start-up : permettre à ses utilisateurs de s'affranchir définitivement de la box. "Nous souhaitons entrer en phase de commercialisation d'ici un ou deux mois". Sachant que la pérennité de l'entreprise passe aussi par une gamme de solutions étoffée. C'est l'objectif de la pépite toulonnaise, qui compte, selon les dires de Jean-Christophe Julien, de nouveaux projets dans les tuyaux, encore confidentiels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :