Wildmoka affirme son ambition à l'international et veut séduire Twitter

 |   |  470  mots
(Crédits : DR)
Spécialisée dans l'automatisation, l'enrichissement et la monétisation des contenus audiovisuels, la startup installée à Sophia-Antipolis poursuit sa stratégie en dehors des frontières hexagonales, notamment aux Etats-Unis. Tout en préparant une nouvelle levée de fonds.

Il y a un temps pour tout. Après le développement sur le territoire national, c'est sur un terrain de jeu mondial que la startup azuréenne travaille à asseoir son développement. "Si nous avons beaucoup occupé le terrain français en 2015 et 2016, 2017 sera l'année de l'international", dit Cristian Livadiotti le co-fondateur de celle qui a vu le jour sur la technopole en novembre 2013.

Cap nord-américain

Et de fait, Wildmoka est déjà passé par la case export, notamment via les Etats-Unis où elle est présente à San Francisco et Dallas. Le pays de l'Oncle Sam représente un axe de développement essentiel pour la startup qui travaille actuellement à un partenariat avec Twitter. Elle a également séduit Newsmax et International Champions Cup (ICC), deux références qui marquent les prémices de son extension en terre nord-américaine. Mais Wildmoka a aussi des velléités de croissance plus larges. Le rapprochement avec iSportconnect, le réseau privé des dirigeants d'entreprises sportives en avril dernier, est un autre axe de croissance. iSportConnect organise en effet des masterclass autour des sujets du sport et du social media, ce qui intéresse grandement la jeune pousse azuréenne.

Du sport, mais pas que

Néanmoins, "le sport n'est pas le seul vertical que lequel nous nous positionnons", précise Cristian Livadiotti. Si c'est l'un des secteurs auxquels s'applique l'offre de Widmoka, il n'est pas le seul. "Nous visons également les news et l'entertainment".

Outre les Etats-Unis, Wildmoka vise les marchés allemand, anglais, espagnol, italien et suisse. Le Moyen-Orient est également regardé attentivement. "C'est une région qui adresse sa révolution numérique maintenant. C'est un domaine vierge, où nos concurrents ne sont pas encore présents". Des concurrents qui pour l'heure sont focusés sur un domaine. Ce qui représente à la fois un avantage - "nous sommes les seuls à proposer une solution complète" - et un inconvénient - "nous n'avons pas la puissance focus".

Recherche directeur marketing désespérément

Nommée meilleure startup au NAB Show par Spockrit début mai, Wildmoka y voit un coup de pouce qui apporte visibilité, crédibilité et reconnaissance. Et qui tombe à pic étant donné les discussions et projets en cours. Parmi lesquels, un nouveau tour de table dont le montant est compris entre 5 à 10 M€ et qui doit accompagner l'expansion géographique et les recrutements à venir.

Cette levée devrait être finalisée probablement début septembre et sera de nature "à changer la nature de la société", dit le co-fondateur de Wildmoka. La startup recherche d'ailleurs son directeur marketing. Parmi les recrutements envisagés, figurent également des ingénieurs afin d'étoffer la R&D et conserver la puissance d'innovation. Wildmoka emploie 25 personnes et réalise un chiffre d'affaires d'1 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :