Smart Sailors, l'ERP du maritime

 |   |  643  mots
(Crédits : DR)
Le secteur du maritime a désormais son ERP dédié... Cette solution numérique est portée par la startup installée à Marseille et qui a remporté l’appel d’offres lancé par CMA CGM.

Elle fait partie des cinq lauréates qui éliront très prochainement domicile au Carburateur à Marseille, à l'issue de l'appel d'offres lancé par CMA CGM et visant à accompagner des jeunes pousses dans les secteurs de la logistique et du transport. L'idée : leur prodiguer une enveloppe de 5 000 € à chacune pour financer leur installation ainsi qu'un accompagnement... Un véritable tremplin pour Guireg Capitaine, co-fondateur avec son frère Tangi, de Smart Sailors. Il faut dire que la solution numérique élaborée par ces derniers a de quoi intéresser le leader mondial : il s'agit d'un ERP pour le monde maritime. "Il en existe bien sûr des génériques, mais aucun n'est véritablement adapté à ce secteur, qui compte ses spécificités. C'est un constat que m'avait fait remonter mon frère, lui-même naviguant, il y a neuf mois : les logiciels à bord sont vieillissants ou difficiles à prendre en main. J'étais à l'époque consultant en sécurité informatique à Montréal, et nous avons conclu qu'il y avait quelque chose à faire..."

Couvrir 100 % des besoins opérationnels

En quelques mois seulement, la solution voit le jour et offre aux acteurs du maritime une plateforme intégrée leur permettant de couvrir la plupart des besoins opérationnels, selon trois modules : le premier vise à gérer tout ce qui est carburant, consommables... Le deuxième, aide à s'assurer de la coordination du service à terre, la gestion des stocks de pièces, des achats et des prestataires. Et enfin, le dernier mais non le moindre se focalise sur les ressources humaines. "Son but est donc de gérer les équipages, les embarquements, les feuilles de temps, les plannings, les accidents du travail... Il est donc adapté aux salariés du maritime. Il faut savoir que d'une prise de poste à l'autre, les marins rentrent chez eux, ne vont pas forcément toujours occuper la même fonction..." D'où la teinte très spécifique de cet ERP. "Il couvre pour l'heure 80 % des besoins des entreprises sur le plan opérationnel, l'idée est de développer d'autres modules afin d'atteindre les 100 %".

Deux offres d'abonnement

Et il intéresse d'ores et déjà les acteurs du secteur. "Nous l'avons lancé en janvier 2017. Nous avions réalisé auparavant des tests... avec très rapidement d'excellents retours". Smart Sailors compte d'ores et déjà une quinzaine de clients de profils assez différents, de la société de yachting au professionnel de la pêche, en passant par les constructeurs de matériel maritime. Le modèle économique, quant à lui, passe par un système d'abonnement au mois tenant compte de la longueur du bateau. Deux offres sont proposées : la première est 100 % en ligne, fonctionnant un peu comme un gmail, dont on peut se connecter partout dès lors que l'on dispose d'une connexion internet. Une option qui s'adresse aux acteurs à quai, ou ceux qui partent en mer pour des durées très courtes. En revanche, pour les géants des mers ou les yachts désertant les côtes durant de longs mois, Smart Sailors propose l'ajout d'un périphérique en ligne, facilitant en tout lieu l'accès internet. "Selon l'offre, l'abonnement varie. Car plus ce dernier est grand, plus cela génère de données", avance le co-fondateur.

Bientôt, une offre pour les grands groupes

L'objectif de Smart Sailors est de multiplier par trois son chiffre d'affaires... Mais cela ne se fera pas forcément par le démarchage commercial. "Nous œuvrons dans un microcosme, tout le monde se connaît dans le maritime et le bouche à oreille s'est un peu imposé comme la règle". En revanche, Smart Sailors compte consolider le produit, puis diversifier ses solutions. "Fin 2017 ou début 2018, nous serons en mesure de proposer une offre grands groupes, en intégrant par exemple davantage de gestion automatisée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :