Wilout, le Tripadvisor des sorties, accélère son déploiement commercial

 |   |  337  mots
(Crédits : DR)
La startup installée à Nice, qui à mis au point une application référençant les sorties festives et intégrant une billetterie, multiplie les partenariats avec les établissements régionaux. Un développement que va appuyer une seconde levée de fonds.

En août, cela fera un an que Wilout s'est lancée sur le marché. Depuis un peu moins de douze mois, la startup incubée à l'Edhec de Nice a travaillé à faire la preuve de son concept.

Communauté festive

Mise au point par Antoine Agnetti et Raphaël Coulmeau, Wilout est une application qui renseigne sur les spectacles, pièces de théâtres, concerts, lieux nocturnes..., avec la possibilité pour les utilisateurs de donner leurs avis, créant ainsi une communauté.

Elle intègre également une billetterie, permettant l'achat de manière sécurisée. Cependant, l'idée du duo d'entrepreneurs est d'ajouter une cerise sur le gâteau : des réductions offertes à ses utilisateurs dans les établissements partenaires.

C'est sur ce point précisément de développement commercial que l'équipe (4 personnes) de la startup s'est attelée ces derniers mois. Encouragée par une levée de fonds d'un total de 12 000 euros - pour partie venant d'une opération de crowdfunding - elle a ainsi amélioré le volet technique et engagé des actions de communication.

L'autre point fort du business modèle - hormis les réductions - repose sur la billetterie multimodale. Wilout adapte en effet son module de réservation/achat de ticket au site web de son partenaire, en marque blanche, tout en maintenant en parallèle, la commercialisation sur sa propre application.

La startup se rémunère via une commission de 2,5 % sur chaque ticket émis.

Essaimage

Pour poursuivre son déploiement - Wilout revendique 9 000 téléchargements - une seconde levée de fonds est en cours, pour un montant de 200 000 euros et qui devrait être finalisée d'ici la fin de l'année. Entre-temps, la jeune entreprise niçoise sera passée par l'international, via le Luxembourg précisément où elle duplique son business modèle. "Cela nous oblige à sortir de notre zone de confort", estime Antoine Agnetti. Et de montrer aussi que "notre business est scalable". Wilout envisage un chiffre d'affaires de 20 000 euros pour l'exercice 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :