Forum Smart City Marseille Méditerranée : comment dessiner l'hyper-métropole ?

 |   |  461  mots
(Crédits : Enedis)
Smart port, place du citoyen dans la ville intelligente, écosystème d'excellence… Autant de sujets qui seront décryptés, analysés, commentés par les experts et les chefs d'entreprises présents pour les deux journées d'un Forum qui s'interroge sur ce que doit être l'hyper-métropole.

La smart city n'est plus un concept, elle est une réalité. Qui reste encore cependant à construire, tant, appuyée sur les outils digitaux, son développement va vite. La smart city est évidemment une forme de cité - quelque soit sa taille - toute neuve et qui, par essence, laisse la place au possible. Si dès les prémices, tout a été axé sur le numérique, ce formidable outil dont on croit souvent qu'il est une baguette magique pour résoudre toutes les problématiques, il n'empêche que la dimension du citoyen - devenu smart citizen - est désormais la préoccupation première des schémas de développement.

Smart citizen d'abord

Lorsqu'on évoque le devenir des villes portuaires, c'est bien l'acceptation du citoyen d'un port devenu intelligent qui est pris en considération par ceux qui le développent comme par ceux qui pensent l'urbanisme. Et puis d'abord, c'est quoi un port intelligent ? Marseille comparé à Hambourg, Bruxelles, Dakar ou Tanger est-il précurseur, inspirant ? Les directeurs de ces ports qui ont tous pris en main le numérique comme outil d'amélioration à plus d'un titre en discuteront.

C'est d'ailleurs aussi ce citoyen, acteur de la ville qui sera au cœur des sujets de l'intelligence urbaine. Tout autant, quelle est sa place dans la construction d'un écosystème performant pour accompagner la ville-monde ?

A l'envers

On sait la place importante apportée par l'innovation, notamment celle issue des startups, pour drainer et structurer la smart city. Et si ce sont souvent les jeunes pousses qui sollicitent les grandes entreprises - elles-mêmes en quête d'innovation - la Forum cette année, adopte le processus inverse et s'inscrit dans le principe d'open innovation en faisant "pitcher" les grands groupes tels Enedis, Icade, SNCF Gare & Connexions, Euromediterranée face aux pépites du territoire. Un "60 minutes pour accélérer la métropole" qui sera forcément riche d'enseignement et... de résultats.

L'IA : pour le pire ou le meilleur ?

Il ne laisse surtout pas indifférent et son discours chatouille tout autant qu'il interroge : Laurent Alexandre, considéré comme spécialiste de l'intelligence artificielle, une intelligence qu'il exhorte à ne pas prendre à la légère, dira si l'IA portera le coup fatal à la métropole ou si, au contraire, elle représente une opportunité qui confortera Aix-Marseille comme la Californie de l'Europe.

Ateliers

Un bon brainstorming ne serait pas efficace sans des ateliers spécifiques. Tourisme, sport, sécurité, R&D et innovation, culture, blockchain... autant de sujets qui seront décortiqués vendredi 15. Big data, IA, cyber- sécurité... tout accompagne le développement économique. Parce que l'hyper-métropole c'est aussi comment structurer une stratégie et garder un temps d'avance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :