Région PACA : Renaud Muselier pour remplacer Christian Estrosi

 |   |  320  mots
Président délégué, Renaud Muselier devrait succéder à Christian Estrosi à la présidence de la Région Provence Alpes Côte d'Azur.
Président délégué, Renaud Muselier devrait succéder à Christian Estrosi à la présidence de la Région Provence Alpes Côte d'Azur. (Crédits : DR)
En lâchant la présidence de la Région Provence Alpes Côte d'Azur, le futur ex-maire de Nice ouvre sa succession. Président délégué, Renaud Muselier devait logiquement occuper le fauteuil présidentiel, d'autant qu'il a été désigné ce mardi candidat de la majorité régionale.

Ce n'était pas (encore) vraiment la question que se posait la Région Provence Alpes Côte d'Azur, tellement l'annonce de la démission de son président hier, lundi 8 mai, a quelque peu abasourdi les conseillers régionaux et les décideurs économiques.

Si la probabilité d'une démission bruissait cependant depuis quelques mois, se faisant plus insistante ces quinze derniers jours, c'est véritablement le timing choisi qui étonne, tout autant finalement pour certains que la décision elle-même.

Toujours est-il qu'il faut désormais un successeur au président Estrosi.

Président délégué en charge de la coordination des politiques publiques et des fonds européens, l'ancien secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères du gouvernement Raffarin, Renaud Muselier devrait logiquement s'installer dans le fauteuil présidentiel.

Le maire de Marseille et président de la métropole Aix-Marseille Provence, Jean-Claude Gaudin, a dit dès hier soir soutenir sa candidature, tout comme la présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal.

De plus, la majorité régionale, réunie ce mardi matin, a justement désigné Renaud Muselier comme son candidat officiel.

 Quid alors de l'équipe mise en place par Christian Estrosi et des délégations attribuées ? Y aura-t-il un remaniement ? Sans doute des ajustements seront faits, ne serait-ce d'ailleurs que parce que certains conseillers qui se présenteraient et seraient élus aux législatives de juin prochain, seront touchés par le cumul des mandats.

Et puis quid du rôle de Christian Estrosi ? Il l'a dit lors de l'annonce de sa démission, "je continuerai à servir notre département et notre ville au sein du Conseil régional différemment". Comment ? Sera-t-il président délégué ? Réponse dans quelques heures ou quelques jours... L'élection officielle devrait, elle, se dérouler en assemblée plénière d'ici une quinzaine de jours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/05/2017 à 17:41 :
Président du Comité Régional du Tourisme
Président de la Commission Europe à l’Association des Régions de France ( ARF )
Président délégué de Destination Régions
Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Chargé de la coordination des Politiques Publiques et des Fonds Européens.
Député européen
Vice Président de la délégation française.
Vice Président de la délégation ACP-UE ( Afrique / Caraibes / Pacifique)
Membre fondateur et élu du bureau politique des Républicains et auteur d'au moins 3 livres. Ouf, heureusement que la journée n'a que 24 heures, faute de quoi, il serait capable de prendre 5 ou 6 autres jobs :-)
a écrit le 09/05/2017 à 16:04 :
A-t-on le droit de jouer ainsi avec les mandats que le peuple accorde à ses représentants?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :