Claude Perrier, de La Provence au cabinet de Christian Estrosi

 |   |  378  mots
(Crédits : DR)
L'arrivée de l'ancien PDG du quotidien basé à Marseille au sein de l'équipe rapprochée du président de la Métropole Nice Côte d'Azur et maire de Nice a fait son petit effet en terre azuréenne. Une arrivée forcément stratégique.

Il a peut-être laissé un indice lors de sa démission en mai dernier du quotidien La Provence, précisant à l'époque "vouloir donner une autre orientation professionnelle à sa carrière". Et de fait, de nouvelle orientation, il est bien question puisque Claude Perrier a été officiellement nommé au sein du cabinet de Christian Estrosi ce jeudi.

Son rôle désormais est d'être le conseiller spécial en charge de la stratégie, des Relations Publiques et des médias. Un rôle dont il n'est pas caché qu'il sera primordial dans les mois à venir, son expérience - il a également été directeur général national du réseau France Bleu - devant forcément être une valeur ajoutée dans la stratégie de la métropole. Et de son président.

L'arrivée de Claude Perrier s'accompagne certes d'un remaniement plus large du cabinet de Christian Estrosi mais il est assurément le signe que le maire de Nice est entré dans une nouvelle phase de son action politique.

S'il a laissé la présidence à la Région Provence Alpe Côte d'Azur en mai dernier pour revenir à Nice et s'occuper de "sa" ville et de sa métropole, Christian Estrosi est clairement en train de se repositionner politiquement. Il n'hésite pas à dire lorsqu'il n'est pas d'accord avec son parti, Les Républicains, d'acquiescer lorsqu'il estime que le gouvernement d'Emmanuel Macron va dans le bon sens, alors même qu'il a annoncé au Figaro en septembre vouloir créer un mouvement "pour combler le vide énorme entre les Républicains et la droite macroniste".

Nul doute que Claude Perrier et son réseau sont un élément essentiel dans la stratégie globale du président de la Métropole et Maire de Nice qui veut bien sûr rayonner au-delà des frontières azuréennes - économiquement, c'est sûr - mais pas seulement. Pour avoir du poids en dehors de Nice, c'est à Paris que ça se joue. Avoir à ses côtés un homme des médias, c'est plutôt bien pensé.

Sans doute pas attendu du côté de la fonction publique, Claude Perrier lui s'est déclaré sur son compte Twitter, "honoré" de rejoindre Christian Estrosi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :