André Guinde, président du Syndicat mixte des transports des Bouches-du-Rhône

 |   |  356  mots
Le Syndicat mixte des transports des Bouches-du-Rhône, qui regroupe depuis 2009, les sept autorités organisatrice de transport des Bouches-du-Rhône a désigné André Ginde à la présidence du nouveau comité syndical le 24 juin 2014.

Au terme des élections municipales, le nouveau comité syndical du SMT13, réuni le 24 juin 2014, a élu à sa présidence le vice-président du Conseil général en charge des transports André Guinde, et comme vice-présidents : Robert Assante (MPM), Pierre Coulomb (Communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Étoile), Guy Barret (Communauté du Pays d'Aix) et Henri Cambedesses (SMGETU, Syndicat mixte de gestion et d'exploitation des transports urbains Ouest Étang de Berre). Le SMT13 regroupe sept AOT (CG 13, MPM, CAPA, SMGETU, CAACCM, AGGLOPOLE PROVENCE, CAPAE).


Transports sans contact

La nouvelle équipe "poursuivra un programme de travail commun sur l'évolution des transports dans le département", indique le communiqué. Il ne s'agit pas de celle attendue dans une perspective métropolitaine (un seule AOT !) mais de l'équipement de 12 000 points d'arrêts en NFC. Fin 2015, la technologie sans contact fera donc son apparition sur l'ensemble des points d'arrêts transports en commun du département. Ils seront équipés de puces NFC et de QR codes. Cette technologie permettra, en présentant son portable devant la puce NFC, de connaître les horaires, destinations, tarification, les points de dessertes de l'arrêt, et diffusera des informations de proximité (administrations, équipements sportifs, lieux culturels, commerces...). Chaque municipalité pourra en outre diffuser, à partir de ces points d'arrêts, des informations concernant son actualité (urbanisme, évènements sportifs, culture, etc.). Il est aussi question de bornes d'Information voyageurs, à l'horizon 2015, pour diffuser en temps réel, sur les horaires et la destination des cars.


Interopérabilité des systèmes billettiques
Le SMT 13 s'engage en outre à développer l'intéropérabilité des carte de transport émis par des réseaux différents. Enfin, pour mieux anticiper les flux, le syndicat va "développer une matrice de simulations des déplacements en fonction des projets d'urbanisme et de création de zone d'activités dans le département. Cet outil informatique aura une fonction prévisionnelle importante en quantifiant les flux selon les nouvelles hypothèses d'aménagement", indique le communiqué.

La rédaction

Photo : André Guinde est vice-président du Conseil général en charge des transports.

©Terzian

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :