Brisach innove avec un poêle qui se transforme en miroir

 |   |  533  mots
Le spécialiste varois de la cheminée et du poêle basé à Sainte-Maxime dans le Var, innove avec un poêle qui se transforme en miroir lorsqu'il n'est pas utilisé et un insert sur mesure qui s'intègre dans toutes les cheminées à foyer ouvert. L'entreprise amorce par ailleurs son développement à l'export.

Pendant longtemps, Brisach (35 M€ de CA en 2013, environ 120 collaborateurs) a été la référence française pour la conception et la fabrication de cheminées en pierre. Mais depuis une dizaine d'années, l'entreprise familiale créée par René Brisach au début des années 60 et reprise en 2004 par Thierry Rousseau, s'est lancée avec succès dans la conception et la fabrication de poêles pour répondre à la demande du marché. Aujourd'hui, l'activité se répartie à parts égales entre les cheminées et les poêles, avec une offre généraliste moyen-haut de gamme dans tous les domaines de la flamme (lbois bûche, granulé, gaz ou éthanol). "Brisach détient 10 % de parts de marché en France avec un panier moyen à 6 500 €, sachant que l'on évalue à 600 000 pièces par an le nombre de cheminées et de poêle vendus sur le territoire français", indique Jean-François Manevy, directeur général de Brisach. "En 2013, le marché a progressé de 8 %, essentiellement tiré par les poêles."


Pôele et miroir

Le produit phare de l'entreprise reste néanmoins la cheminée en pierre, qui représente encore 35 à 40 % de son activité. Pour rester dans la course, l'entreprise innove et vient notamment de présenter à la Foire de Paris un insert spécialement conçu pour être installé dans une cheminée à foyer ouvert existante tout en permettant une réduction significative des émissions de particules fines visées par les nouvelles réglementations. Fin 2013, l'entreprise a par ailleurs présenté son nouveau système de cheminée sur mesure MOOD, rendu accessible financièrement grâce à un système de pierres modulaires qui peuvent être fabriquées en série et s'intégrer dans un intérieur. Côté poêle, Brisach a également présenté son dernier né, le poêle Alice, qui a la double fonction de poêle et de miroir. "L'enjeu a été de trouver une vitre qui permette de se voir comme dans un miroir et qui s'éclaircisse lorsque le poêle est allumé, sans noircir", précise Jean-François Manévy.

Objectif : International

Arrivé il y a un an dans le groupe, Jean-François Manévy, qui a occupé des postes de responsabilité à l'international pour les piscines Desjoyaux, a notamment pour objectif de lancer la marque à l'export. Les produits, entièrement conçus et fabriqués en France (quelques sous-ensembles pour les poêles sont achetés en Europe), sur le site de production de 35 000 m² de Sainte-Maxime ainsi que dans une fonderie partenaire dans le Nord de la France, sont distribués au travers d'un réseau de 150 concessionnaires exclusifs. "Nous prévoyons d'avoir 200 magasins sur le territoire français à échéance 2016 et nous recherchons des master distributeurs (distributeurs ayant en charge le développement d'une zone concédée, ndlr) sur le Nord de l'Europe, et l'Europe centrale et orientale à échéance 2015", précise-t-il.

C.HENRY

*'interdiction à partir de janvier 2015 de faire du feu de bois dans une cheminée à foyer ouvert dans la majorité des communes d'Île-de-France.

Photo : Jean-François Manevy, arrivé il y a un an à la direction de brisach après un parcours international pour les piscines Desjoyaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :