Changement de majorité au Conseil national monégasque

 |   |  274  mots
Les élections visant à élire les conseillers du Rocher se sont déroulées ce dimanche 10 février. C'est la liste d'opposition Horizon Monaco qui l'emporte face aux deux autres formations en lice, Union Monégasque ? qui détenait jusqu'alors la majorité ? et Renaissance. Le Conseil national vote les lois, le budget national et ratifie également les traités internationaux touchant la Principauté.

Sur le Rocher, le changement c'est aussi maintenant. En effet le résultat des élections au Conseil National voit la liste d'opposition, menée par Laurent Nouvion, l'emporter largement face à celle de la majorité Union Monégasque - menée par celui qui a été au cours de ces 5 dernières années, le président du Conseil National, Jean-François Robillon - et la liste Renaissance dont la particularité était de n'être composée que de croupiers employés de la Société des Bains de Mer.

Horizon Monaco emporte 20 sièges sur les 24 composant la chambre unique du Parlement monégasque, 3 autres sièges échouant à Union Monégasque et 1 à Renaissance. 6 824 électeurs étaient inscrits mais seuls 5 078 votants se sont déplacés, soit un taux de participation de 74,4%, en baisse par rapport aux élections précédentes, qui s'étaient tenues en 2008.

Sur les quelques 36 000 résidents du Rocher, ce sont uniquement les 8 400 Monégasques qui étaient appelés à voter. L'élection du nouveau président du Conseil National aura lieu dans quelques jours, le 21 février prochain. Laurent Nouvion, tête de file de la liste gagnante est Conseiller national depuis 2008 et président de la commission de législation depuis avril 2012. Son beau-père est feu Maître Jean-Charles Rey, président du Conseil National de 1978 à 1993, haute figure monégasque.

Parmi les grandes lignes de son programme, le leader d'Horizon Monaco plaide pour la construction de logements, entre 50 à 70 par an et entre 100 à 150 en 2016 et 2017, opérations nécessaires selon lui pour répondre aux besoins de ses compatriotes. Il s'est dit également décidé à moderniser les finances publiques.

L.B


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :