Entretien du lundi : Pierre Liautaud, P-d.g France de Koné : "Nous sommes passés de la 4e à la 3e place"

 |   |  570  mots
À l?occasion du Mipim, qui s'est déroulé à Cannes du 12 au 15 mars, nous avons profité de la présence du président France de Koné, ascensoriste dont le siège social est à Nice, pour aborder les enjeux et défis de la filière. Innovations, nouveaux bâtiments intelligents ? Pierre Liautaud dresse l'état des lieux.


Vous vous présentez comme la société la plus innovante de l'industrie des ascenseurs...

Pierre Liautaud : Nous sommes reconnus au niveau mondial pour cela. Le magazine américain Forbes nous a classé en 2012, pour la seconde année consécutive dans le top 50 des sociétés les plus innovantes dans le monde. Nous sommes la seule société de l'industrie des ascenseurs et des escaliers mécaniques à y figurer. Notre première innovation date de 1996, lorsque nous avons mis au point un ascenseur sans local de machinerie, permettant déjà de réduire la consommation d'énergie de 60 % par rapport à un système de traction ancienne génération hydraulique.


Les bâtiments prennent de la hauteur en Europe, ce qui est déjà le cas depuis longtemps en Asie. Comment votre R&D européenne se nourrit-elle de l'expérience asiatique ?

Pierre Liautaud : Il est vrai que la tendance globale en matière d'urbanisation est à l'augmentation du nombre d'étages. En Europe, nous possédons deux usines à Helsinki et à Milan, liées à un centre R&D. Nous possédons également une usine et un centre de R&D en Inde et à Shanghai. Les deux s'épaulent avec échanges de savoir-faire. En Europe, on travaille davantage sur des problématiques d'accès, de sécurité, d'environnement. Pour information, le responsable de la R&D chez Koné est un Italien qui vit en Chine...


Quels seront vos défis techniques dans les bâtiments de demain ?

Pierre Liautaud : La tendance c'est le multi use : nous voyons émerger des immeubles où tous les usages sont mélangés : hôtel, bureaux, commerces et résidentiel. Cela nous pose des problématiques différentes car nous devons gérer l'accès à des zones à la fois publiques, semi-publiques et privatives. Nous travaillons sur la gestion des flux de personnes. Nous simulons le trafic à l'intérieur de l'immeuble en calculant la capacité des escaliers mécaniques, des portes automatiques, des ascenseurs... Tout cela est réfléchi avec les architectes et les consultants avant que les immeubles ne soient conçus.

Comment vous positionnez-vous par rapport à la concurrence ?

Pierre Liautaud : Nous sommes le petit qui monte. Nous sommes passés de la 4e à la 3e place et désormais nous sommes en train de "gratter" la seconde. Nous sommes n°1 en Chine, dans le Nord de l'Europe, en Inde... n°2 en France, n°4 en Espagne... D'ici l'été, nous annoncerons de nouvelles offres.


Où se situent vos nouveaux marchés ?

Pierre Liautaud : L'Afrique du Nord a du potentiel, la Turquie connaît un développement considérable, mais globalement, l'Afrique doit être appréhendée aujourd'hui comme la nouvelle Chine.


Propos recueillis par Laurence BOTTERO


*De 2000 à 2003, Pierre Liautaud était le P-d.g d'Activia Networks, une start-up installée à Sophia-Antipolis et spécialisée dans l'acheminement de données via Internet. Après l'éclatement de la bulle, cet ancien cadre dirigeant, aujourd'hui âgé de 54 ans, passé par IBM et Microsoft, a rejoint en mars 2011 koné en tant que Executive Vice-président en charge des zones Europe de l'ouest et du sud, Moyen-Orient et Afrique pour Koné.

Koné en chiffres 
Cotée au Nasdaq Omx Helsinki depuis 1967
C.A 2012 : 6,3 Mds €
40 000 employés
1 000 agences dans le monde
7 centres de R&D
Investissements en R&D : 1,6 % du CA
Répartition des ventes par activités en 2012 (2011)
Maintenance : 34 % (37%)
Modernisation : 16 % (17%)
Equipement neuf : 50 % (46%)



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :