Frédéric Pelou, nouveau président de la FNAIM Côte d ? Azur

 |   |  389  mots
Le 15 juin dernier, le Conseil d?administration a élu un successeur à Pierre Laurent dont le mandat arrivait à son terme. Frédéric Pelou dirige la SAS Immobilière Pelou basée à Villeneuve Loubet.

Après 3 ans de mandat, comme il se doit, Pierre Laurent a passé le relais à Frédéric Pelou, qui est un familier de la Chambre puisqu'engagé dans l'action syndicale depuis 2003, élu membre du Conseil d'administration de la FNAIM Côte d'Azur, et qui fut successivement président FNAIM AVENIR entre 2003 et 2009 et vice-président départemental (président de la Section d'Antibes) depuis 2009.

Originaire de l'Aveyon, Frédéric Pelou (36 ans) est diplômé de L'INSIM (Institut supérieur de l'immobilier de Toulouse). Il est la tête de la SAS Immobilière Pelou (transaction, administration de biens, locations saisonnières) qu'il a fondée à Villeneuve Loubet (06) en 1997.

Depuis 2004 il exerce une activité d'expertise et a par ailleurs créé en 2010 en association avec deux adhérents FNAIM une société de syndic d'immeubles.

Le nouveau président, au titre des grands axes pour 2012-2015, entend mettre l'accent sur l'accompagnement des adhérents qui "ont, par épisode, des difficultés de gestion de leur entreprise. Je suggère que nous mettions en place des aides : créer un service de remplacement ponctuel pour intervenir quand une personne seule (ou seule dans sa spécialité au sein de son agence) est en difficulté. On peut imaginer de faire appel à de jeunes retraités habitués à la gestion immobilière ou à la fonction de Syndic ; affiner le partenariat avec les experts-comptables ; faciliter l'audit d'entreprise en cas de cession de cabinet Immobilier ou de reprise ; favoriser des journées d'informations gratuites dans ce domaine".

Frédéric Pelou entend également développer la communication du syndicat notamment auprès de la presse (statistiques, résultats...) mais aussi du grand public et propose que soit mis en œuvre un observatoire des loyers.

Enfin, "un Ministre du logement a été nommé, profitons-en", s'exclame-t-il. "Je ne me résous pas à laisser dire qu'il faut taxer plus les bailleurs et les propriétaires ou bloquer les loyers pour résoudre la crise du logement ! Notre réglementation professionnelle, la loi Hoguet, a plus de 40 ans ! Elle est obsolète. Il est temps de promouvoir la réforme des professions immobilières. Il faut donc rencontrer ces politiques et décideurs publics, et faire entendre notre voix".

A.D

Photo : Passation de pouvoir entre l'ancien et le nouveau président, respectivement Pierre Laurent et Frédéric Pelou.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :