« Le 7 septembre devrait compter dans le paysage syndical »

 |   |  248  mots
Pas de défense de dossiers propres à la région, les syndicats concentrent toute leur énergie contre la réforme des retraites, excepté dans l?enseignement?


Rentrée compliquée, semaine agitée... Interrogé à quelques jours du mouvement d'ampleur annoncé le 7 septembre, Eric Chenais, le secrétaire départemental de l'UD CGT 13 promettait une mobilisation record tandis que la FSU et Sud du Second degré annonçaient une grève des professeurs dans les collèges et lycées aujourd'hui. Du jamais vu, selon eux, depuis 1960. «Le 7 septembre devrait compter dans le paysage syndical et la mobilisation sera plus forte encore que le 24 juin (NDLR : 1,9 million en France selon les syndicats). Tracts, rencontres, pétitions, débats, nous avons profité de l'été pour mobiliser sur les plages, les aires d'autoroutes, aux péages. il y a un ras-le-bol évident», annonce Eric Chenais, satisfait de l'union intersyndicale pour l'occasion. Ce week-end, les centrales étaient particulièrement mobilisées, exploitant certaines fêtes pour diffuser leur théorie sur l'alternative à la politique actuellement menée. Ainsi, à l'Estaque, la scène était cocasse. Tandis qu'avait lieu la Procession de St Pierre Es Lien à travers les rues du village accompagnée par les jouteurs en tenue traditionnelle, qui donne à l'ensemble l'impression d'une messe en plein air, les militants redoublaient de tracts. Dans l'enseignement, les motifs de la grève portent aussi sur les suppressions de postes (1800 de moins dans l'Académie d'Aix-Marseille), la réforme des lycées et la formation des enseignements. Les syndicats de l'enseignement manifesteront aujourd'hui à 15 h depuis la Porte d'Aix. Demain, la manifestation sous la bannière unitaire partira du Vieux Port à 10 h 30.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :