Pernod-Ricard supprime 900 postes mais Marseille en gagne 60

 |   |  293  mots
Le PDG du groupe Pernod-Ricard Pierre Pringuet a annonce ce jeudi 25 août que le groupe allait supprimer 900 postes dans le monde. Moins d'une centaine de postes seront supprimés en France par le géant des vins et spiritueux. Le siège marseillais va en revanche croître de 60 personnes au détriment de celui de Créteil, en région parisienne, où 130 postes seront supprimés.

Le patron de Pernod-Ricard avait prévenu. Ses projets de "simplification, priorisation et mutualisation" auront un impact social. Celui-ci est désormais chiffré. Le groupe français, qui employait 18 972 personnes dans le monde à fin 2013, prévoit de supprimer 900 postes, principalement en Thaïlande et au Venezuela, a indiqué ce jeudi son PDG Pierre Pringuet lors de la publication de ses résultats annuels. En février, le groupe avait officialisé son projet de réorganisation, baptisé "Allegro" qui "doit permettre de maximiser [la] croissance future tout en générant 150 M€ d'économies, chiffre confirmé."

 
Mesure impactant Créteil en France

En France, cette réduction d'effectifs devrait particulièrement concerner le site de Créteil, près de Paris, car une partie des activités sera transférée au siège Ricard de Marseille. Créteil devrait perdre 130 emplois tandis que Marseille, où travaillent 350 personnes, "va voir croître ses effectifs" de 60 personnes pour "accueillir le support ventes de Pernod", ce qui fait au final, un "impact net largement inférieur à 100 personnes" en France, a détaillé Pierre Pringuet, qui laissera sa place en février prochain à Alexandre Ricard, petit-fils de Paul, le fondateur de la célèbre boisson jaune anisée en 1932. Le regroupement ne devrait pas intervenir avant février 2015.


Forte chute en Chine

Les ventes du groupe dirigé par ce dernier ont crû de 2 % l'an dernier pour atteindre 7,95 Md€, hors effet de change. En prenant compte des fluctuations du marché des devises, elles ont chuté de 7 %. Surtout, en Chine où des lois ont fortement limité son activité, les ventes ont diminué de 23 %.

Avec Latribune.fr

Photo : Le numéro deux mondial des spiritueux va supprimer 900 postes dans le monde, mais Marseille accueillera le support ventes du groupe.

©Terzian

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :