Présidentielle 2012 : les faits marquants du 1er tour en région

 |   |  973  mots
Lors des élections présidentielles de 2007, les électeurs de la région avaient massivement voté pour le candidat Nicolas Sarkozy. Alors que 53% des électeurs français avaient voté pour le candidat de l?UMP, ils étaient près de 61 % en région. Qu?en est-il cette fois pour les 3 474 612 électeurs inscrits ?

Bouches-du-Rhône


Lors du 22 avril 2007, dans les Bouches-du-Rhône, 83,82% des 1 260 916 inscrits s'étaient déplacés pour donner le plein suffrage (34,24%) au candidat de l'UMP. Tandis que Ségolène Royal, la représentante du PS recueillait 23,78% des voix et Jean-Marie Le Pen, 13,87%.
Cette fois, les choses sont plus serrées, Nicolas Sarkozy parvient à un score de 27,5%, François Hollande à 24,51. Tous deux talonnés de près par Marine Le Pen à 23,38%. Alors que la performance attendue pour Jean-Luc Mélenchon, qui a fait le spectacle il y a peu de temps dans les rues marseillaises, n'a pas eu lieu. Ou du moins, elle s'établit à 13,43%. Marseille, la rebelle, et toujours à contre-courant, place Hollande en tête (28,05) face à un président sortant à 26,93% et une extrême droite à 21,22%. Mais dans un jeu extrêmement serré. Les choses sont plus claires et les coudées plus franches à Aix-en-Provence, où le candidat UMP est à 32,81% loin devant F. Hollande (26,77) et M. Le Pen (14,55). Pour les autres villes, voir plus bas.

Alpes-Maritimes

Dans les Alpes-Maritimes, département considéré comme le plus sarkozyste de France, le président-candidat arrive sans surprise en première position. Avec 37,19% des suffrages exprimés, il accuse toutefois un recul de 6 points par rapport au score réalisé lors du premier tour en 2007. Pas de quoi décontenancer Christian Estrosi qui, hier soir sur Tweeter, qualifiait le département de "terre vraiment en bas à droite de la France". Un trait d'humour sous-tendu par l'incroyable percée de Marine Le Pen. La candidate frontiste s'arroge la 2ème place avec 23,5% des voix, soit presque 10 points de plus que son père il y a cinq ans. S'établissant à 19,21%, le PS parvient de son côté à grappiller deux points par rapport à 2007. Insuffisant pour mettre à mal le bloc de droite. Avec 8,49%, Jean-Luc Mélenchon se place lui en 4ème position, suivi par François Bayrou à 6,69%. Les autres candidats arrivent dans le même ordre qu'au niveau national, avec des scores équivalents. Le taux de participation (77,86%) s'avère légèrement inférieur à la moyenne nationale.


Var
Malgré un recul de 2,87 points par rapport aux élections présidentielles de 2007, le taux de participation dans le Var reste élevé : 80,59%.
Côté résultats, pas de surprises. Bien ancrée à droite, les 610 164 votants (9 435 blancs) du département ont été submergés par une vague bleue. Nicolas Sarkozy s'adjuge 34,78% des voix, talonné par la leader frontiste avec 24,83%. Derrière, François Hollande récolte 19,65%.
À Toulon, capitale varoise dirigée par Hubert Falco, ancien secrétaire d'Etat aux Anciens combattant, Nicolas Sarkozy est largement plébiscité (32,21%). Il devance Marine Le Pen (23,37%) et François Hollande (23,43%). À Sanary, Borme-les-Mimosas, Saint-Raphaël, Saint-Tropez, Sainte-Maxime comme dans la plupart des villes du Var, le candidat UMP est en tête, récoltant jusqu'à 92% des voix à Vérignon (25 votants). Le candidat PS ne réédite sa performance nationale que dans 4 communes du département, toutes de 1 000 habitants. Ailleurs, c'est Marine Le Pen qui truste la première place, comme au Luc, Signes, Rians ou encore Vidauban.

Vaucluse
Dans le département du Vaucluse, la droite et l'extrême droite totalisent un suffrage majoritaire. Nicolas Sarkozy (27,44% des voix) ne devance Marine Le Pen (27,03%, son meilleur suffrage tous départements confondus) que de 1 288 bulletins. François Hollande (22,34% des voix) accuse ici un retard de 15 957 voix sur le président sortant. Dans ce contexte, Avignon -ville tenue par la députée-maire UMP Marie-Josée Roig - se démarque du reste du département. La préfecture de Vaucluse donne en effet le candidat socialiste en tête (30,87%) devant Nicolas Sarkozy (23,12%), avec plus de 3 000 voix d'écart entre les deux hommes. À Cavaillon, Marine Le Pen (31,38%) devance Nicolas Sarkozy (27,16%). Elle est en revanche précédée par le président sortant à Orange et Carpentras. Jean-Luc Mélenchon réalise quant à lui en Vaucluse un score comparable à la moyenne nationale (11,14%) tandis que François Bayrou (6,73%) se trouve bien en deçà des suffrages nationaux.

Les Up &down par départements et par candidats :

Nicolas Sarkozy

Up
Alpes-Maritimes : 37,19%

Down
Alpes de Haute Provence : 25,47%


François Hollande
Up
Corse du Sud : 25,96
Down
Alpes-Maritimes : 19,21%

Marine Le Pen
Up
Vaucluse : 27,30%
Down
Hautes-Alpes : 17,70%


Jean-Luc Mélenchon
Up
Alpes-de-Haute-Provence : 15,15%
Down
Alpes-Maritimes : 8,49%

François Bayrou
Up
Hautes-Alpes : 9,86%
Down
Corse du Nord : 4,60%


Les faits marquants :

À Orange, Carpentras et Cavaillon, Marine Le Pen talonne Nicolas Sarkozy flirtant avec les 30% (respectivement : 29,54/28,53/31,36% pour Marine Le Pen et 31,09/29,09/27,16% pour Nicolas Sarkozy). Du coup, François Hollande est à la peine mais Avignon est à contre-courant de ce schéma (F. Hollande : 30,87% contre 23,12% pour N. Sarkozy). Toutefois Marine Le Pen atteint 20,51%.

Jean-Luc Mélenchon fait son meilleur score à Aubagne avec 18,67%, siphonnant manifestement les voix de François Hollande (21,06). Il crée la surprise dans les Alpes-Maritimes, département ancré à droite, en s'imposant en tête avec 32,38% à Touët-de-l'Escarène.

À Martigues, il rafle 21,75% des suffrages quand Marine Le Pen est en tête avec 24,41 devant François Hollande avec 22,73%.

Marine Le Pen est en tête à Marignane (34,84%), Istres (27,33%), Martigues (24,41%), Vitrolles (27,28%) et seconde à Salon, La Ciotat et Aubagne. Elle siphonne les voix de l'UMP dans les zones périurbaines, notamment dans le 06, à Peillon (37,24%), Contes (32,33%) et Drap (32,08%).

Nicolas Sarkozy réalise ses meilleures performances à Saint-Paul (49,95%), Saint-Jean-Cap-Ferrat (49,10%) ou encore Cannes (44,40%). Dans des proportions moindres, à Barcelonnette (35,89%), Salon (29,83%), La Ciotat (29,25%) et Aix-en-Provence (32,81%.

François Hollande est au-delà de la moyenne nationale en faisant son meilleur score à Avignon (30,87%), ville échappant au raz-de-marée frontiste et son plus bas niveau est atteint à Barcelonnette (19,66%).

François Bayrou caracole avec les 10% à Barcelonnette et fait peine avec 5,10% à Marignane.


Les Alpes-de-Haute-Provence vote comme la France eu égard au score de N. Sarkozy (25,47%). En revanche, dans aucun département, François hollande n'égale sa performance française. En revanche, seule la ville Marseille vote comme la France pour ce qui est du candidat socialiste.

Réalisé par Fabien Groué, Piérine Herbin, Thomas Tedesco et Adeline Descamps

 Photo : © Franck Pennant


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :