Vaucluse : Un véritable tsunami FN

 |   |  485  mots
Poussée sans précédent dans le Vaucluse. Le Front National sous l?étiquette Rassemblement Bleu Marine atteint des scores historiques. Même dans la très modérée ville-centre d?Avignon, le FN arrive en tête au premier tour. Après 19 ans de gouvernance UMP, le PS devrait remporter la mairie la semaine prochaine.

Poussée sans précédent dans le Vaucluse. Le Front National sous l'étiquette Rassemblement Bleu Marine atteint des scores historiques. Même dans la très modérée ville-centre d'Avignon, le FN arrive en tête au premier tour.

Plus qu'une vague bleue, c'est un tsunami qui a submergé le Vaucluse. Le Rassemblement Bleu Marine (FN) termine premier à Avignon (29,63 % des suffrages exprimés), à Valréas (36,10 %), au Pontet (34,66 %) et à Camaret (31,19 %)... Et fait des scores très importants en étant deuxième à Cavaillon (35,67 %), à Carpentras (34,38 %), et à Vedène (32,69 %). Le parti de Marine Le Pen se maintient aussi au second tour à Monteux (24,97 %), l'Isle-sur-la-Sorgue (19,91 %), Jonquières (19,12 %), Apt (15,70 %) et Pertuis (13,41 %). "Nous nous maintenons dans 12 villes du Vaucluse, c'était notre objectif, nous l'avons rempli parfaitement", s'exclame Marion Maréchal-Le Pen, secrétaire départementale du FN en Vaucluse. Le parti frère du Front National, La Ligue du Sud, a même réussi le pari de gagner dès le premier tour la ville d'Orange (59,82 %) et d'être en très bonne voie pour l'emporter au second tour à Bollène (49,35 %), villes déjà détenues par la Ligue du Sud des époux Bompard.

Sorgues, un échec pour le FN
Seule la ville de Sorgues fait figure d'échec, puisque la liste soutenue par Marion Maréchal Le Pen (33,81 %) n'a pas réussi à mettre en ballotage la liste UMP qui l'emporte dès le premier tour de scrutin. "C'est une déception et une frustration de ne pas jouer le second tour", souligne Marion Maréchal-Le Pen. Avec cet échec, aucune chance pour le Front National d'obtenir la première intercommunalité de son histoire. La communauté de communes Pays de Rhône Ouvèze restera dans le giron de la droite traditionnelle.

Second tour plus classique
Au final, malgré les espoirs du Front National "de votes remparts aux socialistes pour mobiliser les électeurs UMP en leur faveur', selon les termes de Marion Maréchal-Le Pen, peu de villes du Vaucluse devraient, au second tour, basculer à l'extrême-droite : seul Valréas pourrait tomber dans l'escarcelle du parti de Marine Le Pen. Dimanche prochain, c'est une carte plutôt traditionnelle du Vaucluse qui devrait s'offrir aux téléspectateurs des soirées électorales. Les grandes villes devraient rester aux candidats sortants : Carpentras (PS) et Cavaillon (UMP). Seule Avignon introduira l'alternance, puisqu'après 19 ans de gouvernance UMP, le PS devrait remporter la mairie. En revanche, l'enjeu de ce second tour devrait se situer au niveau de la communauté d'agglomération du Grand Avignon, puisque l'intercommunalité pourrait rester à droite, malgré un basculement à gauche de la ville centre (Avignon). Les conseillers communautaires sans étiquettes de Jonquerettes, Saint-Saturnin-lès-Avignon et Pujaut pourraient faire pencher la balance dans un sens comme dans l'autre.


Alain Ricci


Photo : "Nous nous maintenons dans 12 villes du Vaucluse, c'était notre objectif, nous l'avons rempli parfaitement", a déclaré Marion Maréchal-Le Pen, secrétaire départementale du FN en Vaucluse.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :