14,45 M ? pour l'innovation régionale

 |   |  787  mots
Doublon ou trublion ? L?instrument financier, Paca Investissement, que vient de lancer la région en co-financement avec des partenaires privés, apportera-t-il une réelle valeur ajoutée à l?écosystème de financement de l?innovation ? Doté de 15,45 M?, dont 6 millions du Feder, il a vocation à intervenir sur les phases d?amorçage, peu couvertes par l?offre actuelle.


Les annonces médiatiques s'enchâssent parfois dans un emballement du calendrier fortuit. À l'heure de la présentation du Budget 2012 par le gouvernement, et tandis qu'une enquête du cabinet Sogedev* pointe les inquiétudes des PME quant au sort réservé aux aides publiques à l'innovation, la Région Paca lance Provence-Alpes-Côte d'Azur Investissement, un fonds en co-investissement avec des partenaires privés. Une nécessité, ne se privera pas de commenter Michel Vauzelle, le président de Région, face aux coups de rabots successifs de l'État en la matière.

L'étude Sogedev montre notamment que le sévère rabotage des avantages fiscaux dans la Loi des finances de 2011 a déjà eu des effets directs sur la trésorerie des PME : 13% ont reporté la conception de nouveaux produits. Et 40% déclarent avoir réduit leurs dépenses en R&D en 2011.

Quid de l'innovation en région pour que le Conseil régional se décide à créer un nouveau dispositif d'accompagnement ? Et ce, alors que l'on aurait tendance à penser à priori que l'offre d'accompagnement est riche mais seulement, ni lisible ni accessible.

Dans le cadre de l'élaboration de la Stratégie Régionale de l'Innovation, un diagnostic a été commis par Méditerranée Technologies et publié en septembre 2009. Il comprend notamment une analyse locale du système de financement, qui fait état, entre autres, de carences dans la disponibilité du financement du cycle d'innovation.

Le budget public (État/Région) dédié aux projets innovants s'élèverait en Paca à quelque 100 M€. Avec une concentration des fonds publics sur les phases de R&D tandis que la mise en marché ne trouverait guère de financements adaptés, à l'exception du Paca Labs (un instrument de financement des phases plus en aval) que Paca est l'une des premières régions en France à avoir mise en œuvre, mais qui reste encore dans une phase d'expérimentation et dotée de moyens très modestes. Même le privé ne couvrirait pas l'amorçage, et notamment pour des montants dans la tranche des 50/150K€, ni le refinancement (besoin souvent supérieur à 1,5 M€).

C'est sur la base de cette analyse qu'a été pensé le nouvel outil, qui prend la forme d'un fonds de co-investissement (une SAS) au capital entièrement détenu par la Région mais abondés à 50% par des fonds privés, et dont la gestion a été confiée à Turenne Capital Partenaire.

"Il s'adresse aux entreprises en phase d'amorçage et de démarrage pour des tickets compris entre 150 et 500 K€ et pour celles en développement pour des montants entre 150 et 750 K€, précise Christophe Castaner, le vice-président de Région. Il a vocation à intervenir uniquement en concours d'un investisseur privé. La participation pourra prendre plusieurs formes : avance en compte courant, prêt participatif, souscription d'obligation convertible ou associées à des bons de souscription d'action...".

Tous les business angels (BA), ainsi que Viveris, Sofipaca et 2CInves, ont répondu à l'appel à manifestation d'intérêt lancé en mars dernier.

Pour information, l'offre régionale en matière de financement de l'innovation comprend outre les 7 réseaux de BA, les fonds créés par les fortunes d'Internet et des télécoms (Connect Capital, Kima Ventures...), les sociétés régionales de capital-risque (Viveris, Primaveris, Turenne Capital...), 2C Invest (qui a levé 3M€ auprès de la CCI du Var et de l'Union patronale pour les projets d'amorçage).

Une concurrence qui contraint les BA à se rapprocher d'autres partenaires comme SMC et Viveris Management au sein de Capital Provence Business Angel. Dans les Alpes-Maritimes, ils se sont fédérés autour de deux clubs : Méditerranée Investissements et Sophia Business Angels.

A.D

*Sogedev est un cabinet de conseil opérationnel en financement public. L'étude est basée sur un audit de 206 PME, réalisé entre juillet et septembre 2011, résultant d'un questionnaire en ligne envoyé à plus de 5 000 PME.

Repères clés : La région en termes d'investissements R&D
- Paca occupait, en 2006 (base de travail du diagnostic), le 75ème rang de l'innovation Scoreboard Européen, en raison notamment d'un tissu économique peu industriel et de faibles dépenses en R&D (1,67% du PIB).
- Avec 2308,31 M€ (dont 1295,7 M€ en privé) de dépenses de R&D (d'origine publique et privée), elle se situait au 4ème rang national (derrière Ile de France, Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées).
- À noter que les PME en région consomment davantage de R&D : leurs investissements s'élevant à 25% du total de la DIRDE (Dépenses Intérieures en R&D des entreprises) contre 15% de la moyenne nationale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :