33 M ? investis dans les internats d ? excellence

 |   |  619  mots
Présentés en 2008 comme l?un des dispositifs centraux de la politique éducative du chef de l?État, les internats d?excellence, au nombre de 4 en PACA et Corse, accueilleront à terme 500 élèves au total par année scolaire.

Le ratio en déroutera plus d'un. Les quatre internats d'excellence implantés en PACA-Corse (Nice, Valbonne, Barcelonnette et Corte) devraient coûter au total près de 33 M€ pour quelque 500 élèves par an. Un investissement qui paraît démesuré.

"Cela peut paraître disproportionné aujourd'hui, reconnaît Richard Fraticelli, proviseur de l'établissement de Barcelonnette, mais c'est un investissement à envisager sur le long terme"."Quand on veut de l'excellence, on investit en conséquence, renchérit Jean-Martin Mondoloni, proviseur de l'internat corse. Par définition, les moyens sont exceptionnels, mais ils ne sont pas non plus dix fois supérieurs à ceux accordés aux établissements classiques".

C'est pourtant cette épineuse question financière que certains dénoncent. Pourquoi se concentrer sur une poignée d'élèves méritants issus de milieux défavorisés et laisser le reste de l'éducation en déshérence ? Mis en place en 2008 et inscrit depuis 2009 parmi les priorités nationales, l'internat d'excellence s'adresse à des élèves motivés, ne bénéficiant pas d'un environnement favorable pour réussir leurs études.

Pour doper leur réussite scolaire et leur permettre de se forger une identité en acquérant un solide bagage culturel, les établissements proposent à leurs internes - en dehors des horaires de cours classiques - toute une batterie d'activités allant des visites de musées au golf, en passant par des randonnées en raquettes, des sorties voilier ou même une section montagne en Corse.

"Doté d'un budget annuel de 120 000 € à Nice, nous prenons en charge les activités et 50% de l'hébergement, développe Nicolas Rodier, proviseur adjoint en charge de l'internat niçois. Grâce aux bourses, les familles n'ont généralement rien à payer".

Viable ? Tout reste à prouver. Les inspecteurs généraux, qui se sont penchés sur le concept en 2010-2011, ont émis des doutes sur la "soutenabilité financière" du projet, évaluant par exemple à 4 500 € par élève le coût d'une année en internat d'excellence à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence). Somme qui s'ajoute au coût classique d'une scolarité.

À Nice où le quatrième étage de l'internat Estienne d'Orves est utilisé, seuls 35 000 € de travaux ont été nécessaires. À Barcelonnette, la construction de l'internat sur le quartier du Craplet, abandonné par les militaires, et celle de la cité scolaire sont estimées au total à 21 M€. L'État sera le maître d'ouvrage de l'internat, qu'il financera totalement (11 M€). Le CR (7 M€) et le CG04 (1 M€) prendront en charge, avec l'aide de la ville de Barcelonnette (2 M€), la cité scolaire. Livraison totale espérée en 2013.

"Nous tablons à Valbonne sur un investissement de 7,384 M€, prévient Alain Brulant, proviseur de CIV* qui accueille le deuxième internat d'excellence de l'académie de Nice. 6 M€ seront financés par l' État, au travers de l'agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et le reste sera donné à parité par le CG06 et la communauté d'agglomération Sophia Antipolis". 150 élèves devraient pouvoir bénéficier de la restructuration du bâtiment Fénières, qui correspond à un projet de résidence sur 4 niveaux avec cafétéria, à la rentrée 2013.

En Corse enfin, près d'1 M€ ont été investis pour l'heure par la collectivité territoriale (CTC). Un bâtiment neuf devrait de surcroît voir le jour en 2014, moyennant un investissement de 4 M€ réalisé conjointement par la CTC et l'ANRU.

Au niveau national, cette mesure pour la promotion de l'égalité des chances a permis d'ouvrir 26 internats d'excellence hébergeant 2 400 élèves pour un coût total de 500 M€.


P.H

*Centre international de Valbonne

Photo : L'internat d'excellence de Nice fait partie des premiers à avoir vu le jour en France à la rentrée 2010 (© DR)



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :