ALERTE MAIL : Les CCI de France s'immiscent dans le débat présidentiel

 |   |  274  mots
?Cher futur Président, vous allez sûrement avoir besoin d'un peu d'aide, ça tombe bien on est là !?. Rupture de ton, effet punchy, opération coup de poing ? Jacques Pfister, à la tête du réseau des CCI de France et président de la CCI de Marseille Provence ainsi que André Marcon, président de l'ACFCI (Association des chambres françaises de commerce et d'industrie), profitent de la fenêtre de tir qu?offre l?entre-deux tours de la campagne présidentielle pour réserver une page entière d'annonce dans l'ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, demain le 26 avril prochain, et interpeller les deux finalistes.

Pour ce faire, les deux institutions ont fait appel à l'agence BDDP et dégagé une enveloppe "de l'ordre de 500 K€ ", précise du bout des lèvres Jacques Pfister, en charge de la communication à l'ACFCI. Et ainsi toucher plus de 16 millions de lecteurs.

"Il y a une conjonction de plusieurs choses qui font que cette campagne était opportune. Les CCI sont en pleine réforme. Partisan d'une communication plus forte et surtout d'une volonté d'un jeu plus collectif, elles vont adopter un nouveau logo et une communication différente. Nous avions prévu de marquer le coup à la rentrée. Finalement, le contexte nous offre l'occasion de faire une pierre, deux coups. Au regard de la situation économique du pays, au moment où nous sommes en train de choisir de nouveaux interlocuteurs, quels qu'ils soient, il nous a semblé important de rappeler, dans une logique constructive et non revendicative, un certain nombre de propositions* à nos futurs dirigeants dans l'optique de contribuer au renouveau", explique le président de la CCIMP.

Demain dans la presse, sera donc dévoilé le nouveau logo ainsi qu'un avant-goût de ce que sera la futur com du réseau des CCI : décalée et moderne certes. Plus efficace et percutante ? "En phase avec le paysage économique en mutation", semble dire Jacques Pfister.

A.D

* Elles ont été présentées le 16 avril à tous les candidats et déclinent des actions dans 5 domaines : la nécessité de la relance industrielle, l'urgence de la conquête de l'international, le soutien au commerce, l'exigence de la formation et l'emploi, le renforcement de l'attractivité du territoire.

Une publication du groupe Ecopresse

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :