Alain Gargani : "Les chefs d'entreprise ont besoin d'oxygène"

 |   |  309  mots
La convention annuelle de la CGPME 13 se tient ce 18 décembre à la Faculté de médecine de La Timone. Le thème : "Osons la pause". Parce qu'elle peut-être synonyme de créativité et facteur de succès ,explique le président Alain Gargani.

-Le thème choisi n'est-il pas paradoxal au moment où les patrons manifestent leur mécontentement ?

-C'est au contraire le moyen de faire prendre conscience à ceux qui nous dirigent que les chefs d'entreprise ont besoin d'oxygène. Il y a 3 temps : il y a eu celui de la manifestation, il y a eu celui de la pause sportive que nous avons faite sur le Vieux-Port avec plusieurs chefs d'entreprise. Il y a maintenant celui de la réflexion. Le futur président national de la CGPME sera présent, cela va nous permettre aussi d'évoquer quelles seront les actions à venir.

-La compétitivité aujourd'hui s'obtient par d'autres moyens que l'obligation chiffrée ? L'entreprise traditionnelle est-elle "morte" ?

-Les TPE et les PME sont en perpétuelle mutation. Elles savent s'adapter aux conditions compliquées. Tout le monde évoque le CICE. Mais depuis 2012, nous avons subi une augmentation des charges de 3 %. Et les marges ont chuté de 2 % par an, donc nous ne sommes même pas à l'équilibre. Pour retrouver la compétitivité il faut une baisse des charges, car dès 2015 nous allons devoir prendre en compte des charges supplémentaires. La compétitivité peut être retrouvée si le gouvernement agit, si la politique est adaptée aux TPE /PME. Et alors, peut-être, l'économie ira-t-elle mieux. Le choix de tenir notre convention à La Timone n'est pas anodin. Les chefs d'entreprise sont en grande souffrance.

-Vous faites intervenir également une coach. Cela signifie-t-il qu'avoir un coach en entreprise est une bonne chose ?

-Par essence le chef d'entreprise est souvent seul. Quand il a la chance d'être dans des réseaux, il sort la tête du guidon. L'accompagnement pour de grandes décisions est une bonne chose. C'est bien d'avoir un regard extérieur qui nous observe.

Propos recueillis par Laurence BOTTERO
Crédit photo : CGPME13

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :