Bilan d ? étape pour l ? UPE 06

 |   |  404  mots
Un an après son arrivée à la tête de l?union patronale azuréenne, Yvon Grosso réaffirme ses ambitions pour le département et définit les grands axes de l?année en cours.


Après avoir déterminé les grands projets de cette mandature et remporté en décembre dernier les 59 sièges à pourvoir à la CCI Nice Côte d'Azur (avec un taux de participation de 12,66 %), l'UPE 06 entre dans une nouvelle phase et arbore fièrement sa casquette de militante.


Celle qui avait pris part l'an dernier aux débats sur les retraites et sur la grève des ports de Marseille s'engage aujourd'hui contre le projet de versement d'une prime obligatoire de 1000 € par salarié contre dividendes. Combat qui s'annonce déjà comme l'un des plus disputés de l'année.


"Nous avons envoyé des courriers de protestation aux parlementaires du département et une pétition à 10 500 entreprises, prévient Yvon Grosso. Le législateur n'a pas à intervenir dans la gestion de nos sociétés. Il faut en finir avec le syndrome interventionniste français". Autres dossiers brûlants actuellement à l'étude : la fiscalité locale, le coût du travail ou encore la simplification administrative dans un pays qui "crée chaque jour de nouvelles lois".


En 2011, le patron de l'UPE 06 entend également faire avancer les deux projets phares de sa mandature : la cité des entrepreneurs qui devrait regrouper les 37 syndicats adhérant à l'union sur un même site au cœur de l'Eco-Vallée et le couplement de l'Institut de formation civique et sociétale avec celui de l'Institut des mandataires. Ce dernier, dont la mise en oeuvre est prévue en fin d'année, devrait permettre de former - via des modules animés par des experts - les chefs d'entreprises à leur rôle de mandataires.


S'agissant des comptes, l'union patronale azuréenne met en avant des résultats positifs. En 2010, le bilan s'est ainsi élevé à 923 455 € contre 917 910 € en 2009.


Autre bonne nouvelle : la hausse de 34 % du nombre des adhérents l'an dernier. Tendance qui se confirme en 2011. Au premier trimestre, "une centaine" de demandes ont été enregistrées, ce qui porte le nombre d'adhérents directs à 481. "Dans les Alpes-Maritimes, on compte près de 7800 entreprises orphelines, rappelle le patron de l'UPE. Elles n'appartiennent à aucun syndicat professionnel. Dans les mois à venir, nous nous emploierons à les démarcher".

PH

Photo : L'un des points d'orgue de l'année 2011 sera le 10e anniversaire des Entreprenariales. Une édition spéciale est prévue le 8 décembre au Palais des expositions de Mandelieu La Napoule autour du thème "l'entreprise de demain" (ci-dessus : Yvon Grosso, patron de l'UPE 06)


Crédit photo : DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :