Brignoles : un duel FN - UMP au second tour

 |   |  354  mots
Le FN et l'absentéisme ont été les grands vainqueurs de ce premier tour des élections cantonales partielles de Brignoles. Le candidat frontiste Laurent Lopez arrive en tête du scrutin avec 40,4 % des voix.

Il avait été adoubé par Marine Le Pen, venue inaugurer en personne sa permanence le 27 septembre dernier. Le candidat frontiste Laurent Lopez arrive en tête du scrutin avec 40,4 % des voix. Avec l'absentéisme, le FN a été le grand vainqueur de ce premier tour des élections cantonales partielles de Brignoles (Brignoles, Camps la source, La Celle, Tourves, Le Val et Vins-sur-Caramy). En cumulant ses voix à celle du candidat d'extrême-droite dissident et ex-conseiller général, Jean-Paul Dispard, l'extrême droite récupère 49,5 % des voix. Sachant que seulement 33,35 % des 19 000 inscrits se sont déplacés pour élire leur futur conseiller général.

La gauche paie ses divisions

L'UMP Catherine Delzers arrive en seconde position avec 20,76 % des suffrages. La gauche, partie en ordre dispersé - le communiste Laurent Carratala était soutenu par le PS (14,6 %) et l'écologiste Magda Igyarto-Arnoult (8,9%) par ailleurs soutenue publiquement par les socialistes locaux - se retrouve ainsi éliminée dès le premier tour. En 2012, la gauche s'était unie derrière le maire communiste de Brignoles, Claude Gilardo, qui ne souhaitait pas se représenter.

Problème d'émargement

C'est la troisième élection dans le canton depuis 2011 après l'invalidation de Jean-Paul Dispard en 2011 (lors de son élection, le canton de Brignoles faisait alors partie des deux seuls remportés nationalement par le FN, avec celui de Cavaillon, dans le Vaucluse) et Claude Gilardo en 2012. En 2011, Jean-Paul Dispard avait été élu avec 5 voix d'avance sur le conseiller général sortant Claude Gilardo. Le tribunal administratif de Toulon a retenu "des discordances dans les listes d'émargement." En 2012, c'est Claude Gilardo qui avait été élu avec 13 voix d'avance sur Jean-Paul Dispard, le tribunal retenant cette fois "une disparité entre le nombre de bulletins et l'émargement sur les listes électorales", ainsi que "des différences de signature entre les deux tours." C'est donc bien face à un duel FN/UMP que les électeurs du canton de Brignoles seront confrontés lors du second tour dimanche prochain. Un scrutin important à six mois des municipales.

C. HENRY

Photo : Le candidat frontiste Laurent Lopez arrive en tête du scrutin avec 40,4 % des voix.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :