C ? est parti pour la consultation au sujet des deux terminaux méthaniers du port de Marseille

 |   |  299  mots
Les débats publics sur la création du terminal méthanier Fos Faster et le prolongement de Fos Tonkin se tiendront du 6 septembre au 17 décembre.


Le préfet Philippe Deslandes doit présenter aujourd'hui la façon dont seront conduits les débats publics concernant les deux nouveaux projets de la zone industrialo-portuaire de Fos. Ce sera pour lui l'occasion de rappeler qu'il ne s'agit pas d'un référendum mais de la possibilité pour chacun de faire part de ses questions, avis, propositions... Le maître d'ouvrage devra en tenir compte dans la finalisation de son projet et faire part de ses intentions (abandon, amendement...) dans les trois mois après publication de la synthèse des débats. Ils risquent d'être houleux et les protagonistes le savent, au regard du précédent avec Fos Cavaou. Détenu par GDF Suez (70%) et Total (30%), ce terminal d'une capacité annuelle de regazéification de 8,25 milliards de m3 de gaz naturel, a fait l'objet d'une décision du tribunal administratif de Marseille annulant son autorisation d'exploitation à la suite d'un recours d'une association de défense de l'environnement. GDF Suez et Total devaient déposer un nouveau dossier cet été. Avec les deux nouveaux terminaux, le port de Marseille veut se positionner comme la porte d'entrée européenne du gaz méditerranéen, sachant que le vieux continent portera, d'ici 2025, ses capacités de traitement de GNL de 50 à 200 Gm3/an. Le premier dossier, porté par Fos Faster, une joint-venture entre Vopak LNG Holding BV et la filiale française de Royal Dutch Shell, sera d'une capacité initiale de 8 milliards de m3 par an (soit 15% de la consommation annuelle de gaz en France). Le second, le projet d'Elengy, filiale de GDF Suez, anticipe sur la fin d'exploitation, prévue en 2014, de l'actuelle installation de Fos-Tonkin. D'un coût de 200 M€, il aurait une capacité de regazéification équivalente (7 milliards de m3 par an).


A. D.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :