Campagne des CCI de France : "À ceux qui osent..."

 |   |  588  mots
Une première au niveau national sur une ombrelle commune. Les CCI de France ont lancé la semaine dernière une campagne de communication mise en place sous la houlette de Jacques Pfister, 1er vice-président de CCI France en charge de la communication et président de la CCI Marseille Provence. Une campagne en hommage indirectement à l?acte d?entreprendre.


"À ceux qui osent aller là où personne n'est jamais allé, à ceux qui réussissent à faire bouger l'économie nationale avec leur entreprise locale, à ceux qui choisissent de produire ici pour exporter là-bas et non l'inverse, à ceux qui sacrifient soirées, week-ends et vacances pour ne pas avoir à sacrifier d'emploi, à ceux pour qui une seule vie ne signifie pas un seul métier". Ces cinq slogans simples mais efficaces sont relayés depuis le 26 mai au niveau national dans le cadre d'une grande campagne de communication des chambres de commerce et d'industrie de France, dont la première vague se terminera le 10 juin. Cette campagne de communication, mise en place sous la houlette de Jacques Pfister, 1er vice-président de CCI France en charge de la communication et président de la CCI Marseille Provence (CCI MP), et signée par l'agence BDDP & Fils, porte sur un budget de 3 M€. Au niveau local, la CCI de région Provence-Alpes-Côte d'Azur a voté un budget de 120 K€ pour la relayer dans des journaux spécialisés (le Journal des Entreprises, Méridien Mag, Objectif Méditerranée et Sud Info), à la radio (France Bleue Provence et Radio traffic) et sur Internet (La Marseillaise, Marsactu, Businews et Contact, le magazine de la CCI MP).

"C'est la première fois que les CCI communiquent au niveau national sous un chapeau unique CCI France, avec le même logo et le même slogan, à savoir faire avancer toutes les envies d'entreprendre", indique Laurent Carenzo, directeur de cabinet de Jacques Pfister et directeur de la stratégie et de la communication à la CCI MP. Les CCI communiquaient jusqu'alors indépendamment les unes des autres, sur des sujets liés aux spécificités de leur territoire et avec des messages très techniques portant par exemple sur les aides à la création d'entrepriseS ou au développement de l'export. Une campagne motivée par la nécessité d'"être reconnu à son juste poids au niveau national. Un peu comme les chambres de métiers et de l'artisanat qui ont une communication limpide avec leur slogan : "artisanat, première entreprise de France", précise Laurent Carenzo.

Mais au-delà du message fédérateur, les CCI de France voulaient aussi manifester leur soutien aux entrepreneurs et chefs d'entreprises dont le moral est entamé par les circonstances économiques. "C'est un message de respect pour ce qu'ils vivent", soutient Laurent Carenzo. Pour leur rappeler "que les CCI sont à leur service", une deuxième vague de communication est prévue à la rentrée 2013 suivie par une petite enquête de notoriété, histoire de vérifier si les messages sont bien passés.

Sur un plan plus politique, la CCI France a vu un de ses projets aboutir avec la signature le 30 mai du Contrat d'objectifs et de performance et du Pacte de confiance entre le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le président de CCI France André Marcon. Il prévoit notamment la manière dont les deux institutions vont travailler ensemble pour le redressement économique du pays. Parallèlement, les CCI de France sont toujours en discussion avec les pouvoirs publics quant à leurs ressources fiscales, qui devraient être plafonnées à 1,35 Md € dans la loi de Finances 2013 et baisser de 350 M€ en 2014. Selon les Échos, l'État envisagerait de plafonner davantage les taxes qui leur sont affectées et qui représentent un tiers de leur budget.

Charlotte HENRY


Photo : La campagne est prévue en deux temps et bénéficie d'un budget de 3 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :