Cannes : Le Carlton change de main

 |   |  273  mots
L?homme d?affaires libano-monégasque Toufic Aboukhater vient d?acheter l?Hôtel Carlton de Cannes à la banque américaine Morgan Stanley, qui le détenait depuis 2006. Le montant de la transaction, finalisée mardi 12 avril n?a pas été dévoilé.

L'on savait Morgan Stanley dans la tourmente depuis le début de la crise. Le fonds d'investissement américain, spécialisé dans l'immobilier, confirme aujourd'hui sa mauvaise assise financière en se séparant de l'Hôtel Carlton de la Croisette. Outre le Carlton, le portefeuille cédé par Morgan Stanley comprend également six hôtels Intercontinental (ceux d'Amsterdam, Madrid, Rome, Vienne, Budapest et Francfort).

Les parties n'ont pas souhaité s'exprimer sur le montant de la vente. Tout juste sait-on que ce portefeuille avait été acheté pour 634 M€ en 2006 par le fonds Morgan Stanley Real Estate (MSRE) avec un endettement de 450 M€ souscrit auprès de Barclays Capital. L'an dernier MSRE avait d'ailleurs cédé à son créancier un portefeuille de 10 hôtels Hilton en Europe. "Ce changement de propriétaire ne remet pas en cause les contrats de gestion en cours, précise Didier Boidin, vice-président Opérations Europe de l'Ouest pour InterContinental Hotels Group (IHG). InterContinental continuera à gérer l'Hôtel Carlton".

Avec ce rachat, des travaux pourraient être lancés au sein de l'établissement cannois au cours des prochains mois. Une extension des deux ailes du Carlton, estimée à 82 M€, est envisagée depuis plusieurs années mais a toujours été reportée par MSRE faute de moyens. La fortune de Toufic Aboukhater semble de nature à supporter un tel investissement. Pour rappel, l'homme d'affaires s'était engagé en 2008 aux côtés d'autres investisseurs dans le projet pharaonique d'une presqu'île de 15 ha sur la mer à Monaco (évalué entre 4,5 et 9,5 Mds€). Reporté sine die.

Piérine Herbin

Crédit photo : Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :