Cannes rachète les terrains AnsaldoBreda

 |   |  439  mots
Les terrains laissés vacants après la cessation de l'activité de l'usine AnsaldoBreda en 2012 vont connaître une seconde vie. La Ville de Cannes va se porter acquéreur des 57 400 m2. Elle souhaite en faire une zone d'activité économique.

Il l'avait annoncé lors de la campagne électorale. David Lisnard, le maire UMP de Cannes, est en passe de réussir l'un de ses paris : transformer les terrains dits AndsadoBreda - vacants depuis la cessation de l'activité de l'entreprise italienne en mars 2012 - en une zone d'activité économique pouvant accueillir un village d'artisans et certaines entreprises liées à la filière nautique. C'est en conseil municipal que le premier magistrat de la Ville a présenté la délibération portant sur l'acquisition des 57 390 m2 pour 12,7 M€ net vendeur. L'avis de France Domaine avait été sollicité préalablement. "Il s'agit d'une réelle opportunité", a souligné le maire, qui n'est pas peu fier d'avoir opposé un non ferme et définitif à tout projet immobilier.

À la crise, Cannes oppose le développement

En effet, plutôt que de voir de nouvelles résidences s'ériger, ces 57 390 m2 devraient servir de décor à un village d'artisans ainsi qu'être le lieu d'implantation de certaines entreprises spécialisées dans le nautisme. Rappelons que la filière nautique est l'un des axes de développement porté par la communauté de communes Pays de Lérins (qui regroupe outre Cannes, les villes de Théoule, Mandelieu, Mougins et Le Cannet). Sur cette portion de territoire, le nautisme représente 100 entreprises, 411 emplois pour un chiffre d'affaires de 120,5 M€. "La crise est aussi à Cannes", rappelle David Lisnard pour qui la meilleure réponse est de parier sur le développement économique de la cité des festivals. Il s'appuie notamment sur le renouveau économique de l'ouest de la commune, déjà entamé avec la création de la pépinière Bastide Rouge, dédiée elle, à la filière image numérique.


Services compris

Des équipements publics pourraient éventuellement s'insérer également sur le site, promis à une seconde vie. En mars 2012, l'usine AnsaldoBreda, employant 115 salariés et spécialisée dans la rénovation ferroviaire, cessait ses activités faute de commandes, la RATP étant son seul client. Le site cannois avait rénové la ligne 13 du métro parisien. Elle devait également rénover les lignes 7 et 8 mais la régie parisienne n'avait pas souhaité confier les travaux de rénovation au site cannois. S'en était suivie une bataille judiciaire qui avait vu la RATP l'emporter en appel à Aix-en-Provence. L'acquisition par la Ville de Cannes est prévue pour le début de l'année prochaine.


Laurence BOTTERO

Photo : David Lisnard, le maire UMP de Cannes, veut transformer les terrains, vacants depuis la cessation des activités en mars 2012 de l'entreprise italienne AndsadoBreda, en une zone d'activité économique. Le nautisme est un des axes privilégiés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :