City Motion : Le distributeur de scooters électriques devient constructeur

 |   |  353  mots
La société, installée à Grasse et jusqu'alors distributrice d'un scooter électrique produit en Asie, construit désormais son propre 125 cm3, assemblé dans son usine grassoise.

Christophe Cornillon l'avait annoncé au printemps dernier. Un an plus tard, le directeur général de City Motion concrétise son projet de construire un scooter électrique avec des partenariats européens. Après avoir obtenu l'homologation en novembre, le distributeur jusqu'à présent d'un scooter électrique produit en Asie est passé de l'autre côté de la rampe et a construit dès janvier les premières 123 cm3 à l'autonomie de 100 km. Une centaine de mises en circulation sont attendues pour l'année 2014, 300 étant envisagées pour 2015 grâce à des intentions de commandes aux deux tiers confirmées, selon le directeur général de City Motion.


Partenariats européens
Assemblé dans son usine grassoise, ce deux-roues est commercialisé sous le nom d'Artelec 670 à partir du châssis et de la coque conçus par la société grecque Nipponia, tandis que les batteries sont développées par une entreprise allemande. Le moteur lui, affiche, 6 000 W et permet selon l'usage une autonomie allant de 75 à 120 Km. "C'est le seul produit à répondre aux mêmes usages que son homologue thermique", revendique Christophe Cornillon.

Levée d'1 M€

Commercialisé via un réseau d'une vingtaine de revendeurs dans les grandes agglomérations françaises telles Aix, Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux ou Paris, Artelec 670 vise une clientèle de particuliers mais aussi celles des collectivités et des entreprises. Pour ces deux dernières cibles, deux agents commerciaux y sont dédiés, leur nombre devrait rapidement évoluer. D'autant que City Motion prépare un tour de table d'un montant d'1 M€ afin de développer la commercialisation. "Nous avons des projets à l'export, notamment avec Israël, la Belgique et la Suisse", précise Christophe Cornillon, qui entend faire étoffer son équipe, pour l'heure composée de 3 personnes, avec une dizaine de recrutements prévus d'ici la fin de l'année pour atteindre un effectif de 20 à l'horizon 2017. Le chiffre d'affaires devrait atteindre les 500 K€ cette année pour un prévisionnel à 1,5 M€ en 2015.

Laurence Bottero

Photo : Le scooter électrique sera commercialisé via un réseau d'une vingtaine de revendeurs dans les grandes agglomérations françaises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :