Climatisation : AC Cleaner à la conquête du marché français

 |   |  207  mots
Grâce à l?implantation de son unité de production aixoise, l?entreprise de maintenance compte ouvrir une trentaine de franchises et doubler son CA à 2,5 M? d?ici la fin 2010.


« L'encrassement des climatiseurs développe les allergies et la surconsommation d'énergie. Or, nombre de frigoristes se contentent de nettoyer les filtres sans aller en profondeur dans les installations », affirme Claude Ballion.
Sur ce constat, cet ancien informaticien a fondé en 2004 AC Cleaner, une entreprise de maintenance microbiologique des systèmes d'air conditionné, à Saint-Martin, aux Antilles, (8 salariés, 1,2 M€ de CA).
L'implantation en décembre dernier d'une usine de production à Aix-en-Provence, qui emploie trois salariés, marque le début de son développement industriel, via la production en masse du V5.
Cette machine, mise au point après 200 000 € de R&D, dispose de brosses spécifiques capables d'éliminer poussières et bactéries, grâce à la pulvérisation de nettoyants et désinfectants biologiques dans les turbines, les évaporateurs et les bacs de condensant.
Depuis l'installation de l'usine aixoise, AC Cleaner annonce être passée de 3 500 à 5 000 clients (hôpitaux, administration, hôtels).
Outre 16 franchisés dans les DOM-TOM, elle est passée à 14 franchisés en France métropolitaine, essentiellement dans le sud.
D'ici août, une quinzaine d'ouverture sont programmées, notamment à Menton et Nice.
D'ici fin 2010, Claude Ballion escompte un réseau de 50 franchisés pour un CA de prévisionnel de 2,5 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :