Comment Cannes compte sauver son équipe de football

 |   |  342  mots
Rétrogradée en division d'honneur régionale depuis la liquidation de la SASP au début de l'été dernier, l'AS Cannes fait l'objet d'un plan de sauvetage imaginé par le Maire de la Ville et l'association sportive.

Lorsque la décision de rétrograder l'AS Cannes en division d'honneur régionale a été prononcée, David Lisnard n'a pas caché sa déception, lui qui quelques semaines auparavant avait tenté le tout pour le tout en en appelant à la générosité des anciens du club tels Luis Fernandez ou Zinedine Zidane. Las, la levée de fonds nécessaire n'avait pas lieu et les dettes de l'AS Cannes, d'un montant de 2 ,2 M€, signait la fin de l'aventure en CFA.

Directoire et conseil de surveillance

Six mois plus tard, la Ville de Cannes et l'AS Cannes viennent d'annoncer un changement dans la gouvernance du club. Celui-ci comprendra désormais un directoire et un conseil de surveillance, lequel sera composé de cinq collèges : celui des licenciés, celui des supporters, celui des partenaires, celui des collectivités et enfin celui des adhérents. L'idée est de permettre plus de représentativité et surtout plus de transparence.

Maintenir le centre de formation

Reconnu pour son centre de formation - celui-là même par lequel est passé Zinedine Zidane - l'AS Cannes doit une grande partie du financement de ce dernier à la Ville qui lui accorde une subvention de 763 000 euros pour un budget total de 867 000 euros. Et autant dire que le Maire de Cannes, qui par ailleurs mène une politique de réduction des coûts assez forte, entend bien ne pas continuer à subventionner un Centre qui n'apporte ni retombées financières pour le club, ni retombées médiatiques pour la ville. La possibilité d'un partenariat entre l'AS Cannes et un club professionnel qui prendrait à sa charge le coût de fonctionnement du centre pourrait être envisagée. L'AS Cannes compte 675 licenciés, 60 enfants de 4 à 6 ans dans l'école de foot, 49 joueurs au sein du centre de vie et d'hébergement. C'est aussi 10 salariés et 200 bénévoles et un budget de 1,3 M€. Prochaine étape : la tenue de l'assemblée générale extraordinaire en février pour adoption des nouveaux statuts.

Laurence BOTTERO


Crédit photo : DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :