Création d'une société HLM interrégionale

 |   |  517  mots
Née de la volonté d'Immobilère 3F, premier bailleur social français, de mettre en place une société HLM interrégionale qui couvrirait toute la façade méditerranéenne, Immobilière Méditerranée s'installe à Marseille.

Immobilière 3G est un nom qui ne vous dit sans doute pas grand chose. Normal. Le premier bailleur social français du Groupe Solendi, dédié aux salariés d'entreprise, ne rayonnait jusqu'ici dans la région que via sa filiale, Azur Provence Habitat (APH), historiquement implantée à Grasse, et au patrimoine de quelque 2 600 logements ( plus de 80 % dans les Alpes-Maritimes). Egalement présente en Languedoc-Roussillon depuis 2008, où elle gère un pack de 400 logements, Immobilière 3G, dont "la vocation est d'intervenir sur tous les territoires, à commencer par les grandes régions économiques où la pression démographique génère d'importants besoins de logements sociaux", s'est donnée une nouvelle ambition : disposer d'une société HLM interrégionale capable d'intervenir sur toute la façade méditerranée.


Un patrimoine de plus de 4 000 logements
Pour ce faire, elle s'est appuyée sur Azur Provence Habitat, alors autorisée à ne construire qu'en PACA, demandant son extension de compétences à la région Languedoc Roussillon, qu'elle obtient en mars 2012. Immobilière Méditerranée naissait trois mois plus tard de cet élargissement, et reprenait, le 1er janvier dernier, la patrimoine d'Immobilière 3F en Languedoc-Roussillon ainsi que les 206 logements détenus par Immobilière Rhône-Alpes à Draguignan. Au total, la nouvelle structure gère donc, depuis son siège social qu'elle vient fraîchement d'établir à Marseille, un patrimoine de plus de 4 000 logements.


Maillage territorial
"Nous axons prioritairement notre développement dans le triangle formé par les agglomérations de Marseille, Nîmes et Montpellier, qui regroupe les grands bassins d'emploi de l'Ouest de la région PACA et du Languedoc, où la demande locative est pesante", précise le directeur général Jean-Pierre Sautarel. S'inscrivant dans la dynamique de construction dans laquelle Immobilière Provence s'est engagée (575 logements lancés en 2013, 650 en cours de construction), 1 800 autres habitats devraient sortir de terre entre 2014 et 2015, le démarrage des chantiers pour 1 200 d'entre eux devant se faire courant 2014. Soit, 330 logements dans les Alpes-Maritimes, une centaine dans le Var, environ 300 dans les Bouches-du-Rhône*, 150 à Montpellier et le même nombre à Perpignan. Côté budget, la structure table sur 93 M€ d'investissements prévisionnels sur l'ensemble des deux régions (52 M€ cette année). Et entend atteindre un taux de développement annuel de 30% de ses activités de construction (soit, 800 logements par an, hors accroissement de patrimoine) et, ce faisant, de sa gestion locative. Le tout géré par les équipes de ses trois agences existantes (Marseille,Grasse et Perpignan), l'ouverture d'une quatrième étant prévue à Montpellier en janvier prochain.

Frédérique JACQUEMIN


* Parmi les opérations lancées l'an prochain, figure notamment le projet des Calanques à Marseille, en face du Conseil Général : 175 logements financés avec des prêts PLUS, PLAI et PLS, Immobilière Méditerranée ayant obtenu cette année un agrément de l'État pour le financement et la construction de 608 nouveaux logements sociaux (67 % de PLUS), très sociaux (28 % de PLAI) et à loyers intermédiaires (5 % de PLS).

Photo : Jean-Pierre Sautarel, directeur général d'Immobilière Méditerranée


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :