Daniel Labat, nouveau directeur du développement de Troc Europe

 |   |  223  mots
À son arrivée à la tête du groupe en février dernier, Dominique Munier n?avait pas caché ses intentions d?opérer le grand changement pour Troc Europe. Avec à la clé, restructuration de l?organisation. Il a fait appel à Daniel Labat pour prendre en charge le développement. Objectif : 360 magasins en 2017.

En quelques mois, l'entreprise avignonnaise Troc Europe (voir notre Méridien Mag, n°16 en date de septembre / octobre 2012) est passée des mains de son créateur, Jean-Pierre Boudier (75 ans), à celles de Saphir Capital Partners, groupe d'investisseurs luxembourgeois. Et pour mener à bien l'opération renouveau, c'est chez Monceau Fleurs que John Penning, le nouveau P-d.g, est allé faire son marché en recrutant Dominique Munier. Depuis son intronisation, c'est le remue-ménage en interne : l'entreprise se structure et s'enrichit de nouveaux services en achats et en gestion.

Conformément à sa feuille de route, il vient de procéder au recrutement d'un directeur de développement, qui tout comme lui, est un familier du développement en franchise et a fait ses armes dans de grands groupes tels que Casino ou Monceau Fleurs. Charge à cet homme de 52 ans d'accompagner les mutations de l'ancien Troc de l'Île, pionnier du concept de dépôt-vente d'objets d'occasion en France, devenu Troc Europe et regroupant désormais les deux marques, Troc.com (173 magasins dans 6 pays) et La Trocante (30 franchisés en France).

 L'ambition est de porter le nombre de franchises à 360 dès 2017. Les espaces de vente ont également été repensés pour une segmentation en univers ... Un peu comme chez un certain géant suédois de l'ameublement...


A.D (avec la contribution de L.B)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :