Départementales : à droite toute

 |   |  391  mots
Contrairement à la tendance nationale, la droite et surtout le Front national arrivent en tête du premier tour. Avec des situations attendues comme dans le Vaucluse et le Var, ou plus surprenantes, comme dans les Bouches-du-Rhône.

Comme toute soirée électorale, celle du premier tour des Départementales nouvelle mouture n'a pas dérogé à la règle : entre surprise et confirmation des tendances, les résultats secouent malgré tout le landerneau politique.

Dans les Bouches-du-Rhône, d'abord, où Jean-Noël Guérini, le patron du CG13 depuis 1998 se trouve confronté à la droite, plus précisément à Martine Vassal (UMP). Cette dernière assure que le Département sera à droite après le second tour, une première depuis... 70 ans. Cependant, reste à savoir comment les voix du PS se reporteront... Sauveront-elles Jean-Noël Guérini d'un échec ?
Il n'en reste pas moins que dans les Bouches-du-Rhône comme ailleurs - sauf dans les Hautes-Alpes - le Front National truste les seconds tours. Ainsi dans les Alpes de Haute-Provence, il arrive en 3ème position, à un point (17,7 %) de l'Union de la Droite (18,6 %), alors que le PS caracole en tête avec 23,51 %.


Disparition

L'UMP absent du second tour : c'est dans le Vaucluse que ce cas rare se produit. Un département où le Front National émerge en tête avec 47,7 % des suffrages. Les regards continueront donc d'être braqués sur ce territoire et sur Marion Maréchal-Le Pen, secrétaire du FN dans le département. Basculera, basculera pas ? Marine Le Pen, la présidente du parti frontiste assure que le Vaucluse peut tomber dans son escarcelle. Toujours est-il que c'est dans ce département que le FN compte un binôme élu au premier tour, celui que Joris Hébrard forme avec Danielle Brun. Maire du Pontet jusqu'à l'invalidation le 25 février dernier de son élection à la mairie de la ville, Joris Hébrard a réunit 53,7 % des voix.

Carton plein

Dans le Var, également, le Front National compte un binôme élu dès le premier tour. Et c'est sans surprise à Fréjus, dont le maire est le frontiste David Rachline, que ses adjoints Richard Sert et Julie Lechanteux se dispensent d'un deuxième scrutin avec 51,57 %. Le Var où le parti de Marine Le Pen sera présent dans tous les cas de figure dimanche prochain.
Du côté niçois, le président du Conseil Général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti (UMP) se dispense également d'un second tour grâce à son 51,63 %. À Cannes aussi, David Lisnard (UMP), le maire de la ville, l'emporte avec 56,52 %.

Laurence BOTTERO

Crédit photo : DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :