Des éoliennes flottantes au large de Fos-sur-Mer

 |   |  470  mots
À l?horizon 2017, un parc de 13 éoliennes d?une puissance totale de 26 MW devrait voir le jour à 23 km des côtes de Fos-sur-Mer. La construction du site pourrait employer jusqu?à 350 personnes, dont 20 emplois pérennisés sur place pour assurer le fonctionnement et la maintenance du parc.

Entre manège et tourniquet, la machine développée par la société Nenuphar* marque d'abord une rupture visuelle dans le monde de l'éolien. Mais c'est bien d'une rupture technologique dont il s'agit. Vertiwind est en effet un concept d'éolienne flottante à axe vertical : une innovation qui permet une forte inclinaison. Et comme aucune fondation n'est nécessaire, l'éolienne peut être installée quasiment n'importe où, contrairement aux turbines classiques, dépendantes de leurs fondations et qui ne peuvent donc pas dépasser les 30 mètres de fond. Ce qui signifie aussi que le coût de Vertiwind est nettement moins élevé.


Éolienne labellisée par les deux pôles de compétitivité Cap Énergies et le Pôle Mer Paca

Créée en 2006 par Frédéric Silvert et Charles Smadja, la société, qui possède deux bureaux (19 personnes), à Lille (Nord) et à Port Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône), a rapidement séduit les professionnels du secteur, recevant aussi le soutien de l'école des Arts et Métiers de Paris. Un partenariat a été signé en 2009 avec EDF Energies Nouvelles et l'ingénieriste Technip, chargé de la conception et de la fabrication des flotteurs. Tout s'est accéléré en juillet 2010 avec une levée de fonds de 3M€ auprès d'Idinvest Partners. Dans le même temps, l'éolienne a été labellisée par les deux pôles de compétitivité Cap Énergies et le Pôle Mer Paca.


Une ferme pilote de 13 éoliennes
Ainsi, pendant qu'un premier prototype à terre voit le jour dans le Pas-de-Calais (échelle 1/8e ), Vertiwind devient un projet méditerranéen segmenté en trois phases et emmené par un consortium composé de Nenuphar, Technip et EDF EN. L'objectif est alors de construire un démonstrateur terrestre (d'ores et déjà en cours d'assemblage) à Fos, puis deux démonstrateurs maritimes qui seraient installés au large fin 2015. Avant d'imaginer une ferme pilote avec 13 turbines, toujours au large de Fos... Et c'est d'ailleurs dans le cadre de ce projet de parc que Vertiwind a reçu le soutien de l'Europe avec un engagement d'aide au rachat de chaque kilowatt heure produit : un soutien estimé à 37 M€.
À l'horizon 2017, un parc de 13 éoliennes d'une puissance totale de 26 MW devrait donc voir le jour à 23 km des côtes. La construction du site pourrait employer jusqu'à 350 personnes, dont 20 emplois pérennisés sur place pour assurer le fonctionnement et la maintenance du parc. La fabrication des machines devrait débuter en 2016 pour un raccordement des éoliennes au réseau prévu en 2017.

D.FROSSARD


* Compte tenu de son statut de start-up, la société, basée à Lille, n'est pas en mesure de communiquer un chiffre d'affaires.



Photo : L'éolienne a été labellisée par les deux pôles de compétitivité Cap Énergies et le Pôle Mer Paca.



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :