En PACA, la femme est à l ? origine de la création d ? une entreprise sur trois

 |   |  655  mots
C?est le constat établi par l?INSEE PACA, dans une étude qui vient d?être publiée. Une contribution indirecte à la journée de la femme. Avec 11,6 entreprises créées pour 1 000 habitants tous sexes confondus, les femmes apportent leur écot au dynamisme entrepreneurial régional. Mais les positionnements sectoriels n?échappent pas à la loi du genre.


Année de référence : 2010. Au cours du premier semestre de cette année là, sur les 35 859 entreprises créées, 11 900 ont pour particularité d'être le fait de femmes, soit 33,1 % du total, largement en deçà de leur part dans la population active régionale (48,3 %) mais légèrement au dessus de la moyenne métropolitaine (32 %). Un taux quasi similaire à la région Île-de-France (33,4 %). Sachant toutefois que la région présente traditionnellement un taux de création supérieur à la moyenne française. En outre, si l'on rapporte le nombre d'entreprises créées à la population féminine d'âge actif (15-64 ans), la région se hisse au premier rang national : on dénombre 7,5 créations pour 1 000 habitantes au premier semestre 2010 en Paca, contre 4,7 en moyenne métropolitaine. Et avec 11,6 entreprises créées pour 1 000 habitants tous sexes confondus au premier semestre 2010, elles apportent leur écot au dynamisme entrepreneurial de la région.


Record d'auto-entreprises
Entre les premiers semestres 2006 et 2010, elles ont visiblement été plus enclines à l' entrepreneuriat : la part des femmes dans l'ensemble des créateurs d'entreprises régionales a progressé de 1,3 point (et de 3,3 points par rapport au premier semestre 2002). Un fait que l'INSEE attribue à la mise en place du régime de l'auto-entrepreneur en 2009 puisqu'il apparaît qu'elles sont à l'origine de 35,2 % des créations d'auto-entreprises au premier semestre 2010, contre 29,5 % des créations d'entreprises "classiques". Cela s'explique aussi, note l'INSEE, par la forte concentration des auto-entreprises dans les activités de services, lesquelles étant largement féminisées. Cet écart n'est pas spécifique à la région : il est de 34 % en France métropolitaine et ce sont les Pays de la Loire qui détiennent à ce niveau le record avec un taux de 38,7 %. Mais PACA figure néanmoins avec l'Île-de-France dans le trio de tête.


Théorie du genre

N'en déplaise aux tenants des débats actuels sur la théorie des genres, le positionnement sectoriel des créatrices et créateurs en Paca reflète une certaine réalité : les soins de beauté (7,9 % des créations), les autres services personnels (5,4 %) et le design (4,4 %) sont l'apanage des femmes. Pour les hommes, les choix se portent sur les travaux de maçonnerie générale (6,7 %), du conseil pour les affaires (3,4 %) et des travaux d'installation électrique (3,3 %). La différenciation est moins prononcée chez les créateurs d'entreprises "classiques" : cinq sont communes aux hommes et aux femmes comme les métiers de la restauration, de l'immobilier et du commerce. Des divergences demeurent : dans le domaine la santé (infirmier et sage-femme libérale), les femmes sont plus nombreuses parmi les créatrices.


Les femmes plus diplômées

Autre enseignement : à l'instar de l'ensemble de la population, les créatrices d'entreprises sont globalement plus diplômées que les créateurs. Deux femmes sur trois ont au moins le bac contre un homme sur deux. 14,3 % présentent un diplôme de l'enseignement supérieur de 2e cycle contre 7,6 % pour les hommes et 10,4 % un diplôme de l'enseignement supérieur de 3e cycle contre 6,8 % chez les hommes. En revanche, elles sont 2,6 % titulaires d'un diplôme d'ingénieur ou d'une grande école, deux fois moins que leurs alter ego masculin. Inversement, la part des créateurs n'ayant aucun diplôme est beaucoup plus élevée que pour les créatrices (17 % contre 9 %), tout comme celle des titulaires de CAP-BEP (27 % contre 18 %). Enfin, en PACA comme au niveau national, les créatrices d'entreprises sont un peu plus jeunes que les créateurs : 25 % des créatrices ont moins de 30 ans, contre 22 % des créateurs. Que déduire de l'ensemble de ces informations ?

A.D

Photo : Le plan de développement de la création d'entreprises par les femmes présenté en août dernier prévoit des mesures importantes pour soutenir ces dernières dans leurs projets de création ou de reprise d'entreprises. Au centre, la ministre des Droits des femmes, Najat vallaud-Belkacem.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :