Entretien du lundi - Xavier Gandiol : « Désacraliser la Défense pour que les PME répondent aux appels d'offres »

 |   |  483  mots
La 3e convention d'affaires des marchés de la Défense organisée mardi dernier par la CCI du Var à Toulon avec le soutien d'EDEN PACA(1), pour les PME de la région a réuni près de 640 entreprises et 80 acheteurs du ministère de la Défense et des grands donneurs d'ordre régionaux. Xavier Gandiol, de la direction Mission Achats du Ministère de la défense, offre une session de rattrapage aux entreprises qui n'ont pas pu s'y rendre.

Êtes-vous satisfait de cette édition ?
Nous sommes très satisfait. La CCI du Var a parfaitement bien organisé cette journée et c'est la rencontre qui a rassemblé le plus d'entreprises et généré le plus de rendez-vous B to B (1600 NDLR) sur la soixantaine de journées organisées depuis le début de notre tour de France en 2012. La CCIV prévoit cette année de mesurer le nombre de contrats effectivement signés par les entreprises ayant participé à la convention à 6 et 12 mois et ces chiffres nous intéressent particulièrement dans le cadre de notre Pacte Défense PME, qui présente 40 mesures concrètes du ministère de la Défense pour le développement des PME et des ETI, dont la nécessité d'aller à la rencontre de ces entreprises en Région.

Quels sont les objectifs de cette convention ?
Nous voulons désacraliser le secteur de la Défense pour que les PME répondent à ses appels d'offre. Beaucoup de PME s'auto-censurent en pensant que la Défense exige une habilitation secret-défense ou qu'elle ne travaille qu'avec des grosses entreprises. Mais il faut savoir que 25 000 PME ont eu un contrat avec le ministère de la Défense en 2013, 90 % des contrats ne nécessitent pas d'habilitation particulière et la grande majorité de nos contrats sont inférieurs à 100 K€, avec une part significative à moins de 15 K€. Cette journée est aussi l'occasion de présenter nos acheteurs basés en région et d'expliquer comment travailler avec nous, comment répondre à un marché.

Quels sont les besoins du ministère de la Défense ?
Nous n'achetons pas que des chars de combats ! Nous avons bien sûr des besoins en armement et en maintenance en condition opérationnelle de nos équipements mais nous consultons aussi les entreprises pour des prestations informatique, de gardiennage, de restauration, pour l'entretien de nos bâtiments... Nous mettons en ligne toutes nos consultations supérieures à 15 K€ (marches-publics.gouv.fr) et pour tous les devis inférieurs nous consultons directement les entreprises référencées dans les bases de données de nos acheteurs, notamment grâce à des événements tels que cette convention d'affaires.

Comment accéder à vos offres et à vos acheteurs ?
Le premier réflexe doit être de se rendre sur nos portails d'information, où se trouvent les coordonnées de nos acheteurs, à savoir achats.defense.gouv.fr pour les prestations de soutien et ixarm.com pour l'armement. Il faut ensuite ne pas hésiter à contacter la CCI ou directement le pôle régional à l'économie de défense (PRED) créé dans le cadre du Pacte Défense PME.

Charlotte HENRY


(1) groupement de PME des secteurs de la Défense, de la Sécurité et de la Sûreté qui compte quatre associations régionales : Rhône-Alpes, Bretagne, Centre et PACA.

Crédit photo : Yves Colas - CCIV

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :